Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

RGPH5: L’association des personnes handicapées du Bénin sensibilisée

Il s’est déroulé du 14 au 15 novembre 2023, un atelier de discussion avec l’Institut National de la Statistique et de la Démographie et les personnes handicapées. Ceci dans une salle du siège national de la fédération des associations de personnes handicapées du Bénin.

Plusieurs sujets de discussion ont été abordés au cours de cette rencontre inédite. Ils ont tourné autour des stratégies à mettre en place, pour que cette couche de la société participe activement
au cinquième recensement général de la population et de l’habitation, RGPH5, actuellement en cours au Bénin. Des réflexions donc très pointues, en vue d’avantage d’inclusivité en faveur des personnes handicapées.
“Avec les recensements précédents, les associations ont le sentiment que le chiffre que nous avons obtenu pour ce qui concerne l’effectif des personnes est sous-estimé. Cette fois-ci on veut les impliquer plus intimement afin qu’ils nous accompagnent. Pour une opération de cette envergure, il est important que l’Institut national de statistique et de la démographie qui est le bras opérationnel de la conduite du recensement puisse être à leur côté” observe Rémy Hounguèvou, DSDS INStaD.

L’institut national de la statistique et de la démographie INstad travaille pour mener à bien sa mission, afin de connaître les chiffres et données précises de cette couche de la société, au terme du RGPH5.

Pour Nassirou Domingo, président de l’association des personnes handicapées “Nous sommes en difficulté de ces statistiques car même les partenaires demandent combien de personnes handicapées il y a. On a pas les données effectivement. C’est dans ce cadre que nous nous sommes dit qu’il faut mettre cet atelier en place pour voir avec les spécialistes de statistique comment nous pouvons faire pour vraiment impacter, pour que toutes les personnes handicapées, les parents, la population en générale puis adhérer à ce recensement parce-que certains parents refusent que les personnes handicapées soient comptées.”

Et à Airatou Oyetounde, une des responsables des personnes handicapées d’ajouter que : “L’insad nous fait savoir que les personnes handicapées ne seront pas mises de côté pour ce recensement. Il a mis tous les matériels, les canaux et messages à disposition afin que toute la population béninoise soit prise en compte.”

C’est un grand pas pour la fédération des associations de personnes handicapées du Bénin de vouloir accompagner l’Institut National de la Statistique et de la démographie, NStaD dans sa mission. Plusieurs résolutions ont été prises , des campagnes de sensibilisation se feront très prochainement, afin que les personnes handicapées se fassent recensées massivement, au cours du cinquième recensement général de la population et de l’habitation.

Le Journal de NOTRE EPOQUE