Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Limitation des mandats et alternance démocratique : TLP en discute

La limitation des mandats et alternance démocratique en Afrique était au centre de la conférence publique organisée par le mouvement Tournons la page Bénin. C’était vendredi dernier à Bel Azur Appart hôtel à Cotonou.



Ils sont nombreux à répondre à l’invitation du mouvement Tournons la page (TLP). Une preuve que la question de l’alternance et de la démocratie reste une question prioritaire pour l’enracinement de la démocratie. Le coordonnateur national, Elias Béhanzin tout en souhaitant la bienvenue aux invités appelle à une participation active afin que la rencontre puisse être fructueuse. A l’entendre, « la limitation des mandats et l’alternance démocratique en Afrique dans un contexte des réalités actuelles en Afrique de l’Ouest et centrale » demeure une préoccupation importante. Pour le coordonnateur, « Cette activité s’inscrit dans un cadre général de d’action qui entre en droite ligne avec les autres activités et actions organisées en cette année 2023 ». Il explique qu’en raison du 15 septembre qui est la date de la Journée internationale de la démocratie, le Secrétariat International pays a organisé déjà en septembre à Paris une série d’activités dont deux ateliers le premier portant sur le thème de limitation des mandats alternance démocratiques en Afrique et le deuxième portant sur le thème de repenser la démocratie toujours à Paris.Rock AHOTON, secrétaire général du mouvement au Bénin souligne qu’au début du mouvement, il a été question de lancer une mobilisation dans plusieurs pays d’Afrique pour sensibiliser les opinions africaines autour de la problématique des transitions démocratiques. C’est le lieu d’amener la CEDEAO à prendre des dispositions pour que le principe de limitation du mandat présidentiel à deux au cours d’une vie soit une contrainte au niveau de chaque État. Pusieurs actions ponctuelles ont été menées. Ainsi, « Tournons La Page » et ses partenaires ont organisé en juillet 2021 à Cotonou, un Sommet Citoyen Ouest-Africain sur la bonne gouvernance, l’alternance et la démocratie. Avocat à la cour, Maître Charles Badou, a aborder « La limitation des mandats et alternance démocratique en Afrique : enjeux et défis ». Pour lui, il y a « des dispositions qui permettent dans le cas qui est le nôtre, au président de la République, aux dirigeants de ne pas s’éterniser au pouvoir, de faire de sorte que pour le temps de mandat retenu cela puisse céder la place à d’autres ». Lorsque les courants politiques différents se succèdent au pouvoir, il y a alternance. Selon Maître Charles Badou, « Il n’y a pas alternance démocratique, tant que des partis politiques différents ou de des partis politiques ou des regroupements de partis politiques ayant des idéologies ou des programmes différents ne se succèdent pas au pouvoir ». Dans son développement, le communicateur dira que si le mandat n’est pas limité, il y a moins de perspectives ou moins de possibilités d’aboutir à une alternance démocratique. Au terme de ces échanges, le coordonnateur a animé une conférence de presse pour faire part de la vision du mouvement et les prochaines actions à mener.

Le Journal de NOTRE EPOQUE