Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Handball/Play-offs Moov Africa Ligue Pro 2023: Flowers CNSS versus ASPAC, l’histoire se répète !!!

La hiérarchie est respectée, c’est ce qu’il convient de retenir de la rencontre au sommet de la troisième journée des Play-offs de la Moov Africa Ligue Pro 2023. Opposés aux Flowers-Cnss, pour le compte de la troisième journée du championnat professionnel de handball saison 2023, les Portuaires de l’Aspac Hbc ont courbé pour une nième fois l’échine.

Venus dans la peau d’outsider, les coéquipiers de Sankara Simbia, d’Aspac n’ont pu créer le hold-up de la journée, faute à un Giovany Nuachissengue des grands soirs. Auteur d’une prestation de très grande facture, auréolée du titre de l’homme de match, le nouvel transfuge du club de la Caisse nationale, Giovany Nuachissengue a annihilé toutes velléités offensives des protégés du coach Antoine Allade, d’Aspac.

Démarrée sous le feu de la rampe, les poulains du technicien Aimé Sèbio ont aligné technicité et impacts physiques pour prendre le large au score dès l’entame de la rencontre. La passe en pronation de Yaya pour permettre à Gaël Amou de mettre le but du 4-1 des siens après six minutes de jeu ou de la marque du 9-5 de Mario Tati sur un Shunker en sont illustrateurs du début de partie réussie des Flowers. Une bonne entame de match qui a permis aux poulains du président Charles Toko de regagner les vestiaires avec un avantage de cinq buts au marquoir ( 15-10).

Du retour des vestiaires, la formation portuaire est montée en régime. En effet, revenus de la pause avec plus d’entrain et de volontés, l’Aspac s’est offerte la deuxième manche de la partie par trois buts d’écarts (13-10). Un avantage qui ne l’a malheureusement pas ouvert les portes pour briser la malédiction de la défaite face aux Flowers-Cnss puisque, au cours de sifflet final, elle a concédé un retard de deux buts au tableau d’affichage. Score final 25-23 pour les Flowers-Cnss.

Notons, qu’outre le terrain, le match s’est tout aussi âprement disputé dans les tribunes. Surchauffés et très concernés, les supporters des deux formations ont joué à bien leur rôle du huitième homme et ont poussé leurs équipes à la victoire.

Jeraud LANGANFIN GLELE

l
Le Journal de NOTRE EPOQUE