Pour rendre l’énergie électrique accessible à un plus grand nombre de Béninois, le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou, à la faveur d’une descente dans les communes de Bembéréké, Gogounou, Kandi et Malanville les 22 et 23 août 2019, a procédé à l’inauguration de microcentrales solaires photovoltaïques. Accompagné des cadres de son ministère, des directeurs de l’ABERME et de la Communauté Electrique du Bénin, il a également mis en service la ligne électrique de 161 kV Bembéréké – Kandi – Malanville et postes associés d’une longueur de 206 km.

Bouanri et le site du poste de transformation 161/34,5KV de la CEB dans la commune de Bembèrèkè, Zougou-Pantrossi dans la commune de Gogounou, site du poste de transformation 161/34,5KV de la CEB et Angaradébou dans la commune de Kandi, Kparatédji, Madécali et le site du poste de transformation 161/34,5KV de la CEB dans la commune de Malanville sont les localités parcourues par le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU.

Ces ouvrages (microcentrales solaires photovoltaïques et ouvrages d’électrification par raccordement au réseau de la SBEE) ont été réalisés grâce au Projet de valorisation de l’énergie solaire (PROVES) et au Fonds d’électrification rurale (FER). En ce qui concerne la ligne électrique 161 KV Bembèrèkè – Kandi – Malanville, c’est à la faveur du programme d’Initiative Régionale pour l’Energie Durable (IRED) développé par les pays membres de l’UEMOA, que le gouvernement a obtenu un financement sur le Fonds de Développement Energie (FDE) pour la mise en œuvre de ce projet de construction de postes électriques 161/34,5KV reliant les localités de Bembèrèkè, Kandi et Malanville. Grâce à ce programme, le gouvernement entend sécuriser et renforcer l’alimentation en énergie électrique des départements de l’Alibori et du Borgou à partir du réseau interconnecté de la Communauté Electrique du Bénin.

À travers leurs différents discours, les autorités politico-administratives des localités visitées ont affirmé que la réalisation de ces ouvrages est la concrétisation d’un rêve datant de plusieurs décennies. Elles ont remercié le Chef de l’Etat pour les efforts qu’il déploie chaque jour pour le bonheur des populations.

« Grâce au régime de la rupture, une vraie rupture va s’opérer désormais dans ces localités du nord Bénin en matière de fourniture et de distribution de l’énergie électrique. Et tant qu’il reste à faire, rien n’est encore fait », a dit le ministre de l’énergie Dona Jean-Claude HOUSSOU avant d’inviter les différents Maires et les populations à veiller à la sécurisation des divers ouvrages mis en service qui, à coup sûr, vont booster le développement économique de ces régions de notre pays.

D’un coût global de près de 27 milliards de francs CFA, les différents ouvrages électriques mis en service vont permettre au gouvernement du Président Patrice TALON de réduire les coûts de production de l’énergie électrique livrée dans le Nord du pays d’environ 67% avec la mise en réserve froide des petits groupes électrogènes diesel des centres isolés et de contribuer à l’amélioration du taux d’accès à l’électricité dans les zones concernées. C’est dire qu’avec pragmatisme, le gouvernement avance dans la concrétisation de son Programme d’Actions dans le secteur énergétique.

Il faut rappeler que la ligne électrique 161 KV reliant les localités de Bembèrèkè, Kandi et Malanville sont des installations de dernière génération entièrement numérisées capables de répondre aux besoins des populations et industriels sur au moins une vingtaine années.