Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Cartographie censitaire du Cinquième Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH 5): Une école pour les formateurs relance les opérations

Un atelier de formation des formateurs pour la cartographie censitaire du Cinquième Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH 5) s’est tenu du lundi 22 au jeudi 25 janvier 2024. Ces trois jours de formation au sein de l’institut national de la statistique et de la démographie ont permis aux formateurs d’échanger et de mieux orienter les travaux qui se feront très prochainement sur le terrain.

Le Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) est la source essentielle qui permet de disposer, de façon exhaustive, de données détaillées jusqu’au niveau géographique le plus fin sur les caractéristiques démographiques, économiques, culturelles et sociales de la population. La formation des formateurs s’inscrit dans le cadre de la cartographie du Rgph5. Un creuset de partage d’expérience et d’enrichissement des connaissances des cadres de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie et des personnes ressources identifiées pour appuyer le Recensement. Elle intervient quelques jours avant le démarrage de la formation des agents de collecte et des chefs d’équipe. Au cours de cette formation, les outils et fiches de collecte ont été étudiés et partagés à chaque formateur pour une prise de connaissance et une familiarisation.

Pour Remy Houngevou, Directeur des Statistiques Démographiques et Sociales à l’Instad , cette formation vient donner des rudiments nécessaire pour les formateurs qui iront former les agents sur le terrain pour la cartographie censitaire. Il note que : “ce recensement est purement numérique et il s’avère nécessaire que tous les agents se familiarisent avec les outils de collecte d’informations sur le terrain. Il est important de souligner que la cartographie censitaire est l’une des étapes clé du recensement général de la population et de l’habitation. Sa finalité est de découper les villages et quartiers de ville en de petites portions appelées zone de dénombrement, en abrégé, ZD. Lors de la phase du dénombrement proprement dit, chaque ZD sera affectée à un agent recenseur pour s’assurer que toutes les zones habitées du pays soit couverte par l’opération”. 

Selon Samson SOKOU, Directeur adjoint des Statistiques Démographiques et Sociales de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD), ladite formation est axée sur l’unicité et l’harmonisation des questionnaires d’enquêtes qui seront administrés aux ménages. “L’objectif principal que vise l’Institut national de la statistique et de la démographie, bras technique de l’opération, est de conduire avec rigueur et professionnalisme la cartographie censitaire” affirme le Directeur adjoint.

Après la pilote qui a eu lieu dans trois communes, Cotonou, Covè et Parakou, la phase principale va couvrir les 74 autres communes du pays. Les autorités rencontrées au cours de cette formation n’ont pas manqué d’inviter toute la population à s’apprêter pour cette opération.

l
Le Journal de NOTRE EPOQUE