Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

À cœur ouvert : Yoann Djidonou nous livre des secrets

Le quotidien “Notre Époque” ouvre ses colonnes au médaillé de bronze de la CAN U-20 2005, Yoann Djidonou. Allons y donc à la révélation de de l’international gardien de but de SO Romorantin béninois à travers cet nouvel épisode de LA MI-TEMPS.

Notre Époque : Bonjour Yoann, présente toi au public.

Yoann Djidonou : “Je m’appelle Yoann Djidonou gardien de but et international béninois. J’ai fait deux CAN, celle de 2008 au Ghana et celle de 2010 en Angola. J’ai fait la campagne de la CAN Junior 2005 avec les Écureuils auréolé d’une 3ème place qui nous a qualifié pour la coupe du monde au Pays Bas. J’évolue actuellement au SO Romorantin en France.”

À 36 ans, vous êtes toujours activité, quelles sont vos sensations ?

“Je me sens mieux que jamais. Je prends toujours autant de plaisir sur un terrain de football et ma forme n’est pas à prouver.”

Grand espoir du football béninois surtout dans un domaine où le béninois ne sort pas assez de génie, vous êtes disparu des radars depuis l’épopée d’Angola 2010, qu’en est il de cet arrêt brutal?

“Déjà je n’ai jamais refusé la sélection à l’époque. On m’a mis de côté en préférant d’autres gardiens sans trop d’explications. Je suis revenu en 2013 une fois puis plus jamais rappelé. Et depuis je suis toute l’évolution que le pays a eu et c’est une très bonne chose pour notre football que des personnes compétentes prennent le relai”

Pour rester en phase avec l’actualité, l’international Gabonais Pierre Emerick Aubameyang a mis terme à sa carrière internationale à travers un courrier à sa fédération, Yoann Djidonou est il toujours disposé à défendre les couleurs nationales ?

“J’ai toujours dis que si la sélection a besoin de moi je serai toujours prêt d’honorer les couleurs du pays c’est un devoir et une fierté. Maintenant il y a des personnes en place. A-t-on besoin de moi ? J’en sais rien.”

Les titulaires au poste de gardiens de but se bonifient au fil des années a t’on constaté, et cela se vérifie à vous entendre, le recours à votre expérience ne serait il pas utile pour la nation?

“Ce n’est pas à moi de décider, moi je sais que je suis en pleine forme, que l’âge n’est qu’un chiffre. Et que je peux forcément apporter. Même si Saturnin fait de l’excellent boulot, je pourrais lui apporter aussi certaines choses. Encore une fois je ne décide de rien. Je suis disponible”

En effet, donnez nous votre appréciation sur les gardiens du temple que sont Allagbé, Dandjinou et autres.

“Saturnin est un excellent gardien, il l’a prouvé lors de la CAN en 2019 malheureusement il a eu moins de réussite dans ses clubs ensuite. Mais cela n’enlève en rien son talent et ce qu’il a fait. Dandjinou je le connais moins mais forcément un garçon d’avenir si il est bien entouré et qu’il travaille dur. Il en est de même pour Cherif Dine, Farouk et les autres”.

Comment avez vous reçu la nomination de Moussa Latoundji même étant intérimaire, quels sont vos appréciations sur ces choix ?

“C’est toujours bien d’avoir des sélectionneurs qui connaissent énormément le pays à l’instar de Belmadi et Cissé les 2 derniers vainqueurs de la CAN”.

Votre appréciation sur les différentes réformes en cours dans le sport au pays?

“C’est super intéressant et j’espère que cela donnera des idées pour encore avancer de plus en plus, c’est une superbe initiative. Le sport est un vecteur social très puissant pour nos jeunes”.

Yoann pense t’il déjà à sa reconversion ? Si oui quel sera son point de chute ?

“Oui bien sûr un joueur qui ne pense pas à ça ce serait une grosse erreur. Toutefois, je le garde pour moi pour le moment mais le projet est intéressant. Je le communiquerai au temps idéal”.


Yoann est t’il marié ? Si oui, père de combien d’enfants ?

“Je suis avec ma femme oui et j’ai 3 enfants Loan (14 ans), Lily (12ans) et Axel (8ans)”.

Quelle est la qualité principale de Yoann?

” Les qualités…, très compliqué de se juger soit même. Cependant, je dirais généreux, humble, accessible et emphatique”.

Quel est ton défaut ?

“Les défauts … sûrement trop gentil parfois faire confiance aux mauvaises personnes”.

Quel est le met béninois que Yoann sait préparé ? Lequel il aime?

“Aloko sans hésiter. J’essaie de le faire mais ma grand mère qui me regarde de la haut doit rire quand je le fais”.

Dans quelle tâche ménagère, Yoann se trouve à l’aise et laquelle lui est un corvée ?

“Aucun corvée s’il y a de la musique”.

Quelle est ta couleur préférée ?

“Bleue”

Quel est ton drapeau préféré ?

“Le vert jaune rouge, voyons !”.

Ton meilleur pote en sélection ?

“Tu vas me faire des problème. Rire…
Pour ceux qui sont encore en sélection je dirai Michael Poté car il est mon frère de coeur… Et sinon, Oscar Olou et Chitou Charaf sont mes frères sans communes mesures”.

Ton principal souvenir en sélection nationale ?

“J’ai trop de beaux souvenirs: la qualification au mondial junior historique, le but de Mohamed Aoudou à la dernière minute contre le Ghana qui nous envoi en Angola. Quel bruit et quelle énergie dans le stade ! Fantastique tout simplement”.

Fautif sur le but égalisateur des Mozambicains à la CAN 2010, avez vous encore de remords pour ce fait de jeu?

“Bien sûr fautif à 100%. Et comment ne pas avoir de remords … c’est la seule erreur de mon parcours en sélection. Malheureusement elle est arrivée au plus mauvais des moments”.

Ton pronostic pour les rencontres: Sénégal vs Bénin et Bénin vs Mozambique

“Contre le Sénégal ce sera forcément très compliqué mais ils jouent à huit clos alors pourquoi pas en profiter. Je dirais 1-1 dans cette confrontation. Et contre le Mozambique 3-1 pour les Écureuils”.


Merci pour l’entretien, quels seront votre mot de fin?

“Merci à toi et aux lecteurs. Merci à ceux qui m’accompagnent chaque jour sur mes réseaux sociaux. Les encouragements et la force que je reçois sont juste exceptionnel.J’aime mon pays le Bénin, j’aime les Écureuils et le peuple béninois. Vive le Bénin”.

Propos recueillis par Jeraud LANGANFIN GLELE