Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Festival du nouvel an chinois au Bénin /Année de Rat : Une troupe chinoise transporte le public de Cotonou à Beijing

Le palais des Congrès de Cotonou rénové, a abrité ce samedi le lancement du Festival  du nouvel chinois, édition 2020 qui est  celle du Rat chez les Chinois. Un spectacle d’une  troupe de la Mine de Charbon de Chine, qui a emporté le public de Cotonou fait essentiellement de Chinois et de Béninois. C’était une occasion pour la  communauté chinoise résident au Bénin et le peuple béninois  de fêter ensemble et de se souhaiter les vœux de la nouvelle année 2020.

Un concert riche en  seize tableaux artistiques  meublés de  chansons, de danses et de démonstrations spectaculaires.  Comme pour souhaiter au peuple béninois, ses vœux de nouvel an, la troupe ouvre  à 20h03’ son spectacle avec une musique instrumentale titrée   « Le bonheur frappe à la porte ». Ce tableau a été suivi  de la « Course à chevaux », une performance à l’erhu, un instrument à deux cordes, de « Fleur  de  jasmin », de « Oie cygnoïde » de « belle Afrique » qui est une performance au Yangqin , tympanon chinois. Le clou de la soirée a été l’interprétation instrumentale par la troupe du morceau fétiche « Agolo » de l’internationale Angélique Kidjo. Une prestation qui a été accompagnée par les pas de danses de la Compagne de danse Walô du Bénin. Le spectacle de la  troupe de la Mine de Charbon de Chine a une fois encore offert au public béninois, une occasion de découvrir la grande Chine sans y aller. Ce groupe artistique, l’invité spécial pour le Festival du nouvel chinois,  en une heure et demi de prestations, a donné à voir du beau aux spectateurs.

Le clou du concert a  été le tour du tableau  l’ « Opéra de Sichuan ». Dans un accoutrement peu ordinaire, deux artistes chinois de la troupe ont en moins de 5min changé plus de dix fois le visage. Une démonstration spectaculaire aimée du public. « Personne ne dort cette nuit », « Rythme de danse des amis », « Nuit profonde », « Chanson de phénix ; « L’heure de dire au revoir » et « Belles jeunes femmes », sont, entre autres, les passages du  groupe qui ont fait découvrir à nouveau aux Béninois,  un pan de  la richesse du patrimoine immatériel de la Chine. Séduits par tout ce qu’ils voyaient, ces spectateurs ne faisaient que pleuvoir des tonnerres d’applaudissements. A l’entame du concert, l’Ambassadeur de Chine au Bénin Peng Jingtao  est revenu sur les objectifs du festival du nouvel an chinois. A l’entendre, l’année 2020 qui commence le 25 janvier, pour les Chinois est celle  du Rat. Elle symbolise l’intelligence et  le dynamisme. Convaincu de ce que la coopération sino-béninoise sera plus fructueuse en 2020, il a souhaité une heureuse année de Rat à tout le peuple béninois. Le Directeur du cabinet du Ministre de la culture  Eric Totah , représentant le Ministre Jean-Michel Abimbola a reconnu la vitalité qui a toujours caractérisé la coopération entre la Chine et le Bénin. Pour finir, il a souhaité la chance et la prospérité aux deux pays pour cette année 2020.

error: Content is protected !!