Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Nomenclature des métiers artistiques  : Une nouvelle réforme dans le secteur culturel

Les acteurs du monde artistique béninois étaient en atelier vendredi dernier à la salle VIP du ministère de la culture, du tourisme et des arts. Un atelier dont l’objectif porte sur la nomenclature des métiers artistiques du Bénin.

Confié à un groupe d’experts, le projet a été soumis à l’appréciation des acteurs au cours de l’atelier. Les experts ont réussi à travers une méthodologie bien appropriée faire un récapitulatif des métiers tout en les rangeant selon leur typologie.  C’est le directeur des arts et du livre, Koffi Attédé qui a planté le décor en mettant l’accent sur la vision qui sous-tend cette initiative et sa finalité. Il a d’abord salué le ministre Jean Michel Abimbola qui n’a ménagé aucun effort pour accepter et accompagné le projet. « Je voudrais sincèrement remercier le ministre pour son leadership et la liberté qu’il nous donne d’attaquer ce chantier. C’est vrai c’est un chantier délicat mais nous avons le soutien du ministre pour d’autres chantiers  encore en cours ».  Ministre de la culture, du tourisme et des arts, Jean Michel Abimbola, faisant le constant de l’engagement des uns et des autres pour la réussite de la vision du gouvernement souligne que « cet atelier marque une étape importante en ce sens qu’il permet de renforcer l’engagement du chantier des arts et de la culture ». C’est pour lui, une nécessité de faire la clarification et la classification des métiers artistiques. « Ces métiers sont moins connus et sous distingués au Bénin. Les identifier c’est une tâche peu exhaustive mais nécessaire », dira le ministre. « Même les acteurs ont de difficultés à distinguer les métiers artistiques et les métiers des arts. C’est un chantier qui nécessite d’être clarifier. Il est apparu nécessaire de rédiger la nomenclature et d’en donner une classification claire », a expliqué Jean Michel Abimbola.  Pour celui-ci, « la présence à cet atelier permettra aux acteurs de discuter et de trouver une issue à cette nomenclature».

Il faut dire qu’à l’issue du travail effectué par les experts, notamment la mission d’élaboration de la nomenclature, Pascal Zantou, historien et journaliste, président du comité d’experts fait savoir qu’il y a une sorte de confusion des genres due à une mauvaise structuration et à une sous-documentation du secteur des arts et de la culture. Pour celui-ci, le ministère a décidé d’organiser le secteur et de le doter d’un document. Il a été question pour eux de répertorier les métiers artistiques exercés au Bénin, classifier par filière et par corps de métiers répertorier et proposer une harmonisation et une simplification des terminologies. Au finish, les experts ont abouti à 92 métiers repartir dans 15 corps de métiers et 7 filières.

JSK Patrick