Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Mise en œuvre du volet Assurance Maladie du Projet ARCH : Un point d’étape rassurant

 

Selon Venant QUENUM, Coordonnateur de l’Unité de Gestion du Projet ARCH, plus de 2251 personnes ont bénéficié déjà d’une prise en charge sanitaire complète par rapport au contenu du panier de soins dans les 07 communes pilotes dans le cadre de la mise en œuvre du volet Assurance Maladie du Projet ARCH.

Le gouvernement béninois œuvre depuis avril 2016 à une meilleure protection sociale notamment celle des plus démunis. Il en a fait une priorité au point où l’un des 45 Projets phares du PAG 2016-2021, inscrit au pilier 3, axe stratégique 6, action 1 est l’Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH).

La mise en œuvre de la phase pilote du volet Assurance Maladie du projet ARCH est une réalité depuis plusieurs mois. Démarré depuis le 29 juillet 2019 dans les communes d’Abomey-Calavi, Sô-Ava, Dassa-Zoumè, Glazoué, Djougou, Copargo, Ouaké, la phase pilote a fait l’objet d’un point d’étape ce mardi 11 février 2020. L’activité organisée par les cadres de l’Unité de Gestion du Projet ARCH a réuni entre autres, dans la salle des fêtes des tours administratives, les acteurs du secteur et les hommes des médias.

Au terme du ciblage communautaire et d’une enquête socio-économique dans les 07 communes où la phase pilote a été mise en œuvre, environ 105.000 personnes ont été identifiées et leur statut validé comme étant des pauvres extrêmes. Sur les 105.000 personnes, 89.899 ont reçu des cartes nationales biométriques depuis le 20 juillet 2019. Selon les explications du Coordonnateur de l’Unité de Gestion du Projet ARCH, Monsieur Venant QUENUM, de très bons résultats ont été enregistrés à la date du 09 février 2020 où plus de 2251 personnes ont bénéficié déjà d’une prise en charge sanitaire complète par rapport au contenu du panier de soins dans les 07 communes pilotes.

Abondant dans le même sens, le Médecin Coordonnateur Abomey-Calavi, Sô-Ava, Dr Rodrigue KOHOUN a fait savoir que cette zone sanitaire a reçu depuis le 14 Août 2019, un prêt de 45 millions de francs CFA de médicaments positionnés dans les formations sanitaires. À la date du 9 février 2020, 1.682 bénéficiaires ont été pris en charge pour un coût global de 3.319.602 FCFA.

Dans la zone sanitaire Dassa-Zoumè – Glazoué, du 12 décembre 2019 au 09 février 2020, 172 bénéficiaires ont été pris en charge pour un coût global de 245.915 FCFA. Dans la zone sanitaire Djougou – Copargo – Ouaké, 399 pauvres extrêmes ont été pris en charge pour un coût global de 471.660 FCFA.

Après l’évaluation de la phase pilote du volet Assurance-maladie avec l’assistance technique de l’OMS et de la Banque Mondiale, la poursuite et achèvement de l’enquête PMT-RAVIP et de l’impression des cartes aux bénéficiaires, suivra la généralisation de ce volet dans le second semestre de l’année 2020.

Le Projet ARCH, d’un coût global de 313 milliards de francs CFA, consiste en un paquet intégré de quatre services que sont l’Assurance-maladie, le crédit, la formation et l’assurance retraite. Tout ce paquet pour sortir les populations de la précarité.

error: Content is protected !!