Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

La béance vaginale ou le vagin plus grand que la normale : Levons le tabou pour aider les femmes (Causes, conséquences et traitements)

La béance vaginale comme l’indique déjà son appellation, est l’élargissement du vagin, le vagin devient plus large que la normale. Sujet presque tabou mais que les femmes soumettent souvent en anonymat dans les foras sur les réseaux sociaux pour trouver des solutions, la béance rend vraiment mal à l’aise les femmes qui y sont confrontées. Beaucoup de femmes ressentent une certaine gêne à en parler ce qui les pousse à chercher des solutions traditionnelles, les quelles solutions ne sont pas toujours efficace.

Parmi la première causes de la béance vaginale on peut citer la maternité, les accouchements répétés ou traumatiques, on peut citer comme causes secondaires les facteurs constitutionnels et l’âge.

Les symptômes de la béance vulvaire sont entre autres, la sensation d’être ouverte, la sensation d’avoir le vagin trop grand, les pets vaginaux (fuites d’air) lors des rapports sexuels, les tampons hygiéniques qui ne tiennent plus, les mauvaises odeurs et les écoulements liquidiens.

La béance vaginale a plusieurs conséquences à savoir les infections à répétition. En effet l’élargissement du vagin favorise l’entrée facile des bactéries permettant ainsi les infections, l’air qui entre facilement dans le vagin aussi modifie l’environnement vaginal ce qui favorise également les infections. Les hommes ayant des rapports sexuels avec des femmes souffrant de béance vaginale ne sont pas pas trop satisfaits et ne ressentent pas le plaisir comme il faut. On note carrément un manque de sensation chez les deux partenaires et cela peut même être douloureux chez la femme.

Beaucoup de femmes font face à la béance dans le monde mais peu en parlent. En Afrique où la société est très traditionnelle, il est super difficile pour les femmes d’aborder le sujet alors que la santé de la femme et l’épanouissement du couple en dépendent. Même si les femmes du continent préfèrent traiter le problème en catimini en ayant recours aux recettes de grand-mère, aux tisanes et aux mixtures, il faut noter qu’il existe des solutions efficaces dans la médecine moderne pour ce problème qu’est béance vaginale.

Comme traitement en médecine moderne il y a :

La kinésithérapie (rééducation périnéale du post partum)

L’électrostimulation

La chirurgie (péninoplastie, lifting du vagin, vaginoplastie).

Il faut d’ores et déjà apprendre aux femmes à aller dans les centres de santé et cliniques pour poser leurs problèmes de santé. Les solutions recherchées sur le tas sont parfois les causes de nouveaux problèmes de santé. Pour les cas de béance vaginale, il faut avoir recours soit à un gynécologue soit à un sexologue. La béance est un problème de santé comme tant d’autres et il n’y a aucune gêne à en parler si tant est que l’épanouissement, la survie du couple et la santé de la femme en dépendent. Après l’accouchement les femmes se préoccupent plus de leurs physique : comment retrouver leur forme d’avant grossesse. Retrouver sa silhouette est important mais penser à son périnée pour ne pas faire face à une béance vaginale plus tard est plus qu’important. Après l’accouchement, la femme peut demander à son gynécologue ou sage-femme ce qu’il faut faire pour prendre soin de son périnée. Il est plus facile de faire une rééducation préventive du périnée (exercice de contraction périnéale) que de devoir faire face à une béance vaginale et de subir tous les désagréments.

Karimath Foumilayo LAWANI : Présidente de l’ONG EDUQUONS AUTREMENT ; Personnes ressources : Docteur Muriel MEHOBA : Gynécologue ; Docteur Didito QUENUM : sexologue

error: Content is protected !!