Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Fédération béninoise de triathlon : Richard Assah fait un bilan et conseil les athlètes de sa fédération.

Jeune fédération dans l’univers des fédérations béninoise, la Fédération béninoise de triathlon dirigée par Richard Assah fait un bilan partiel de son objectif et prodigue des conseils aux athlètes pendant cette période où la pandémie de covid 19 bat son plein. Ceci à travers une interview accordée à votre journal.

Quel est le bilan de la saison passée au niveau de votre fédération ?

Merci pour votre interrogation, parlant du bilan je dirai positif par rapport au niveau de développement de notre fédération. Parce-que la Fébétri a pu tenir chaque année ses championnats depuis deux ans que nous existons, et mobiliser les associations de triathlon affiliées pour une préparation, formation de base pour nos pratiquants afin de faire parler cette discipline.

Comment avez vous géré la pandémie au niveau des sportifs de votre fédération ?

La gestion de la pandémie au niveau de nos sportifs a été on ne peut plus positive dans la mesure où nous n’avons eu aucun cas symptomatique. Nous continuons de respecter les diligences du gouvernement en ce qui concerne les mesures barrières, le port de masque, le lavage des mains avant. Après les séances de l’entraînement a la mesure des possibilités de nos athlètes.

Quelles sont les démarches menées par votre jeune fédération malgré cette période de durs labeurs pour les sportifs ?

Aucune démarche n’a été particulièrement menée, parce-que l’environnement physique étant sous stress, les sportifs ayant perdu tout espoir, les mesures barrières devenues une épée de Damoclès. Plus personne ne voulant écouter personne. Seuls les messages whatsapp remontaient un peu le moral. Aussi aux triathlètes qui ne pouvaient plus ni nager, aller au vélo,….courir.

Mais l’espoir est permis dès que les mesures seront levées.

Mot de fin…..

Je prie nos triathlètes, nos coaches, et responsables à se tenir prêt car l’avenir du monde sportif appartient aux audacieux, souhaitons la santé a tous afin que le meilleur à venir nous propulse vers les résultats révélateurs d’une discipline d’espérance .

F. A .

Le Journal de NOTRE EPOQUE