Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Amnesty International Bénin  : Renforcement des capacités des cliniciens et des points focaux CPS – CIPEC

Durant deux jours Amnesty International Bénin et l’UNHCR vont procéder au renforcement des capacités des cliniciens et points focaux représentant des centres de promotion sociale (CPS) et les Centres intégrés de prise en charge (CIPEC). Ceci en vue de permettre à la population de connaître les tenants et les aboutissants des droits et devoirs des réfugiés. Le lancement de cette activité a eu lieu ce jeudi à Cotonou.

Amnesty International Bénin a depuis hier initié un renforcement de capacité des cliniciens et points focaux représentants les centres de promotion sociale CPS et les centres intégrés de prise en charge CIPEC. En effet, c’est Amnesty International Bénin qui offre ce renforcement de capacité au cliniciens, CPS et CIPEC avec pour thème ” Clinique légale” projet d’appui et d’assistance juridique aux réfugiés et demandeurs d’asile Au Bénin. Ce projet permet une contribution à l’amélioration de l’environnement juridique et social en faveur des réfugiés et demandeurs d’asile Au Bénin.

Selon Dieudonné Dagbéto, président de l’Amnesty international Bénin, le Haut Commissariat des Nations unies UNHCR en collaboration avec l’Amnesty international Bénin a permis d’améliorer l’assistance juridique aux réfugiés et des demandeurs d’asile dans notre pays. Il a également permis d’améliorer la perception de l’opinion publique à travers la publication de différentes cibles de demandeurs d’Asile. «Depuis 2006 nous avons annoncé un plaidoyer pour la prise en compte de ces personnes sous mandat par les services sociaux étatiques avec les actions de l’organisation de la société civile et c’est cela qui nous réunis ce jour». a t-il poursuit. Il ajoute que les différentes formations organisées pour les directeurs départementaux des affaires sociales et certains responsables du centre des promotions sociales et les concertations menées avec les auteurs impliqués nécessite une implication plus accrue du ministère des affaires sociales et la micro finance à travers les centres de promotions sociales et les centres de prises en charges dans l’accueil, l’écoute et d’assistance des demandeurs d’Asile au Bénin. C’est pour cela en 2021 nous avons prévu plusieurs activités avec le ministère des affaires sociales entre autres, le renforcement des capacités des cliniciens et des 16points focaux représentants les CPS et les CIPEC pour la mobilisation sociale communautaire sur les droits, l’accueil et l’acceptation des droits des demandeurs d’asile avec la prise en main des activités de formations, de sensibilisations au niveau de la communauté en lien avec les élus locaux .

Pendant la formation une projection de film de 5 minutes réalisée par les étudiants de l’Isma sur le périple des réfugiés, a interpellé chaque conscience face à la préservation de la paix ici comme ailleurs. Selon l’exposé de Christian Goulomé, le réfugié n’est pas un être humain que nous devons négliger car ça n’arrive qu’aux autres. La constitution du Bénin dans son article 12- 3 ” Toutes personnes à le droit en cas de persécution de rechercher et de recevoir asile en territoire étranger conformément à la loi de chaque pays et aux conventions internationales.”
Il faut noter que Amnesty International Bénin à pour service : écoute, conseils et orientations, accompagnement juridique et judiciaire, Sensibilisation sur les droits et devoirs des réfugiés, Renforcement du rôle de la société civile dans la protection des réfugiés.

Aristide ABIDJO