Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Football : Oswald Homeky brise le silence sur le choix d’un sélectionneur aux Ecureuils du Bénin

Invité sur l’émission Week end à tout vent sur la radio Tokpa, le ministre des sports du Bénin, Oswald Homeky, s’est prononcé sur la position du gouvernement du Bénin sur le choix du sélectionneur national du football. Pour le premier responsable du sport national, la compétence n’a pas de nationalité et le gouvernement est disposé à aller chercher où la compétence s’y trouve pour rendre l’équipe nationale compétitive.

Il y a beaucoup de candidats“, lâche d’abord le ministre des sports. “Cela montre que le Bénin est désormais un pays qui suscite de l’intérêt. C’est tant mieux. Ce que nous avons décidé de faire, c’est de faire le meilleur choix pour notre pays“, a-t-il poursuivi.

“A compétence égale, priorité absolue aux Béninois”

L’expertise n’a pas de nationalité. Si nous voulons une expertise et qu’elle est indienne ou japonaise on ira l’a cherché. Dans tous les domaines, c’est notre posture. Mais évidemment, à compétence égale, priorité absolue aux béninois. Moi, je suis un patriote convaincu. Si nous avons des béninois qui ont la compétence et le feeling pour conduire nos équipes nationales alors ce sont les béninois qui conduiront ces équipes. Si dans un domaine ou un autre nous n’avons pas l’expertise requise, nous irons cherché l’expertise là ou elle se trouve et quelle que soit la nationalité.” dixit le ministre Oswald Homeky pour montrer la disponibilité du gouvernement à confier la destinée des équipes nationales aux compétences locales. Toutefois, le ministre déplore la réticence et la timidité des béninois à affirmer leur savoir-faire et qualifie ce comportement de “révolu”.

Le ministre des sports a lancé un appel aux béninois d’exprimer leur savoir et de briser la timidité ( même s’il appelle à l’humilité). Selon ses propos, si des béninois dans une discipline sont techniquement qualifié pour apporter leurs pierres à l’édifice du sport béninois, l’Etat n’hésitera pas à les associer.

Cependant, le gouvernement se montre apte à aller chercher l’expertise hors du pays si les techniciens béninois ne répondent pas aux critères de choix de la nation. “Pour le Président Talon et moi, l’expertise et l’investissement n’ont pas de nationalité”, rassure le ministre Oswald Homeky.

Jeraud LANGANFIN GLELE