Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

MARA’CAN GRAND-POPO 2023: Miawézon, la mascotte officielle de la 10è Édition de MARA’CAN Grand Popo 2023

Dans quelques semaines, le Bénin sera le théâtre du Maracana en Afrique. Enfin, en prélude à la MARA’CAN Grand Popo 2023, une conférence de presse organisée par les différents acteurs entrant dans le cadre de l’organisation s’est tenue dans les locaux du ministère des sports, ce jeudi 10 Août 2023 pour passer au peigne fin les tenants et les aboutissants de la 10 Édition de la MARA’CAN.


Dix ans après, le Bénin accueil la plus grande compétition continentale du Macarana. En effet, après, MARA’CAN 2013, le Bénin offre son hospitalité légendaire qui lui ait connu aux férus du Maracana du 24 au 30 Septembre 2023 dans la cité balnéaire de Grand Popo. Une semaine de compétition pleine d’innovation à faire savoir le conférencier principal, Herbert Doumbissi Kamgang, président de la commission des compétitions à la FIMAA. ” Pour une première, nous avons décidé d’expérimenter le Maracana sur gazon. Une idée pensée pour réduire le risque de blessure contractée par les athlètes lors des compétitions.”. Pour le président du Comité de Normalisation de la Fédération Béninoise de Maracana, Victor Prudent Topanou, l’organisation de la MARA’CAN 2023 est une opportunité en or pour relancer de plus belle les activités du Maracana au pays. « Nous avons l’occasion de lancer ce qui dans notre esprit est une occasion en or de faire la renaissance Maracana au Bénin. Cette MARA’CAN qui va se dérouler à Grand-Popo et une parfaite occasion pour nous de relancer la dynamique du Maracana au Bénin, mais qui commençaient par s’étouffer après quelques années de crise depuis la mise en place du Conor. Donc, c’était un cadeau que la Fédération Internationale de Maracana faisait aussi Bénin ne disant, voilà vous sortiez d’une crise, ce serait bien que vous repartiez avec une activité internationale » s’est réjouit le professeur Victor Prudent Topanou, dans ses propos liminaires.

Une organisation obtenue grâce aux diligences du gouvernement béninois avec pour cheville ouvrière, le ministre des sports Oswald Homeky a-t-il martelé. “Un événement accepté par le gouvernement du Bénin qui a validé le joli cadeau à travers une correspondance adressée à la FIMAA, et donné son accord de principe tout en promettant qu’il mettra tout en œuvre pour que cette activité se déroule dans les meilleures conditions”. Pour le professeur Victor Prudent Tokpanou, le choix de ville qui va abriter de la MARA’CAN est nullement anodin car cela constitue l’une des touches apportées dans cette édition. «On a choisi, contrairement à beaucoup de pays, Grand-Popo qui n’est pas la capitale. C’est probablement la première fois qu’une activité d’une envergure internationale va se dérouler en dehors de Cotonou pour ce qui concerne le Bénin. Souvent tout se fait à Cotonou parce qu’il y a plus de commodité. De sorte qu’on a perdu de vue tout ce qu’il y a comme commodité dans les autres communes du pays. Nous, nous avons voulu vendre l’image du Bénin à travers Grand-Popo», a signifié le Superviseur du Comité d’Organisation, Victor Prudent Tokpanou.

Pour les émissaires du président de la FIMAA, Charlemagne Bleu, le Bénin est fin prêt pour accueillir de plus belle la MARA’CAN 2023. En effet, intervenu en direct lors de la conférence de presse le président de la FIMAA a point ménagé son satisfecit dans l’endroit du pays hôte et du comité en charge de l’organisation de l’événement. « Nous sommes fiers de ce qui se passe en ce moment au Bénin. Au plan technique, sportif et à tout point de vue administratif, communicationnel, tout ce qui entre en ligne de compte pour cette grande compétition qui s’annonce, le Bénin me semble-t-il est prêt…Je pense que 2013 sera complètement un mauvais souvenir dans l’organisation d’une CAN au Bénin », a indiqué Charlemagne Bleu, président de la Fédération Internationale de Maracana (FIMAA).

Pour redorer le blason de l’hospitalité après l’épisode de 2013, le félin Miawézon réserve un accueil chaleureux à ses hôtes. En effet, le Guépard Miawézon est la mascotte officielle de la MARA’CAN Grand Popo 2023. « Miawézon pour dire tout d’abord ‘’Bienvenue’’ en langue ‘’Mina’’. Pour exprimer l’hospitalité légendaire du Bénin, du Grand-Popo. Grand-Popo, terre Mina, terre d’accueil, terre de tout ce qui est bien que nous connaissons. La réputation d’hospitalité de Grand-Popo qui est ensuite porteur de cet esprit, cette chaleur que nous avons mis à la disposition du Maracana qui traduit le slogan phare :’ la ‘’CFA’’ Convivialité, Fraternité et Amitié’’. «Miawézon, c’est une façon pour le Bénin, les autorités béninoises, pour le Conor, pour le Cocan d’ouvrir les bras et d’accueillir tous nos amis qui viennent de partout, en Afrique et du monde entier pour que nous puissions participer à cette fête. Nous avons voulu le nom de notre mascotte plus englobant tout en étant capable de refléter à la fois le Bénin sportif à travers le GUEPARD et la CFA », a expliqué Elias Béhanzin, président du Cocan.

Jeraud LANGANFIN GLELE

l
Le Journal de NOTRE EPOQUE