Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Coronavirus : Manu Dibango, le célèbre saxophoniste camerounais, est mort des suites du Covid-19

L’artiste avait été hospitalisé la semaine dernière après avoir été infecté par le Covid-19. Son décès a été annoncé ce mardi. Manu Dibango, saxophoniste et légende de l’afro-jazz, est décédé des suites du coronavirus, apprend-on mardi 24 mars par Thierry Durepaire, gérant des éditions musicales de l’artiste camerounais. Il est décédé au petit matin, dans un hôpital de la région parisienne, a-t-il indiqué.

Il avait été hospitalisé la semaine précédente pour cause de Covid-19. Sa page officielle sur Facebook annonçait pourtant qu’il se repose et récupère dans la sérénité.

Né à Douala au Cameroun, Manu Dibango, âgé de 86 ans, a passé une partie de son enfance à en France. Il avait passé son enfance à Saint-Calais dans la Sarthe où il revenait une fois par an. Le hasard a voulu que j’arrive dans une famille d’accueil à Saint-Calais en mars 1949 et j’ai eu la chance de rencontrer des amis que j’ai encore aujourd’hui., expliquait-il à des collégiens de la ville en 2016.

Fait Chevalier de la Légion d’honneur en 2010, Manu Dibango était encore en pleine forme et en tournée l’an passé pour ses 60 ans de carrière avec son Safari Symphonique mêlant jazz et musique classique.

L’auteur d’un des plus grands tubes planétaires de la musique world, Soul Makossa (1972), est la première célébrité mondiale à décéder des suites d’une contamination au coronavirus. Repéré par des DJs new-yorkais, le titre a connu mille vies. Manu Dibango avait même accusé Michael Jackson de plagiat sur un morceau de l’album Thriller. Un accord financier avait finalement été trouvé.