Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Coopération Sino-béninoise  : «Les Mardis de la Chine» actés (Les professionnels des médias béninois vont à la découverte du parti communiste chinois)

Dans le cadre de la célébration du centenaire du parti communiste chinois (PCC) prévu pour être célébrer en juillet prochain, le Réseau «Médias pour la coopération Sino-béninoise», a organisé le mardi 15 juin 2021 dans les locaux de l’ambassade de la Chine près du Bénin et sous la houlette de son ambassadeur une causerie débat axée sur le centenaire du parti communiste chinois à travers son initiative dénommée «Les mardis de la Chine».

Faire découvrir aux professionnels des médias du Bénin, les merveilles et les initiatives qui ont permis à la Chine de se faire un nom dans le monde tels est l’objectif du réseau médias pour la coopération Sino-béninoise, dirigé par Saturnin Comlan Hounkpè en lançant l’acte 1 de son initiative «Les Mardis de la Chine». Ainsi, sous la coupole de l’ambassadeur de la Chine près du Bénin Peng Jingtao, invité du premier numéro de cette initiative, la célébration des centenaires du parti communiste chinois (PCC) a été l’objet sur lequel les journalistes béninois ont débattus. Dans son exposé, Peng Jingtao, ambassadeur de la chine près du Bénin a rappelé les conditions dans lesquelles le parti communiste chinois est né, ces atouts et les perspectives de ce dernier avant de donner les grandes lignes qui marqueront cette fête pour la communauté chinoise et en particulier celle vivant au Bénin. Crée le 23 juillet 1921, le PCC est le parti dirigeant de la République populaire de chine à tous les niveaux depuis son accession pouvoir en 1949. Avec un effectif de cinquante membres à la date de sa création, le parti communiste chinois au vue de ces idéologies a réussi à transformé la chine qui était dans un trou il y a quelques années. Pour le représentant des chinois vivant au Bénin, le centenaire du PCC sera célébré avec pompe car si beaucoup parle de la chine aujourd’hui commue une puissance mondiale c’est grâce à ces onze millions de cadres, de ces quatre-vingt millions de membres répartis dans plusieurs organisations de base qui ont maintenu les idéologies (chasser les puissances étrangères et de retrouver sa place parmi les grands) des pères fondateurs comme Mao Zedong. Cent ans plus tard, ce parti- Etat continue son règne sans partage sur la destinée de la chine et de ses habitants. Répondant aux questions des journalistes invités pour la circonstance, Peng Jingtao, a exposé les réalisations du PCC qui ont conduit son pays sur le chemin du développement. Pour lui, trois étapes ont marqué ces réalisations, il s’agit de la stratégie utilisé pour conduire le peuple chinois a réalisé son indépendance entre 1921 – 1940, de la construction et du développement du pays socialiste, et de la nouvelle époque socialisme à la chinoise qui a permis depuis 2012 de lutter contre la corruption sur tous les plans.
Des réalisations palpables………
Parlant des réussites palpables du parti communiste chinois, il a fait savoir à l’assistance que c’est grâce à l’idéologie de ce parti qui dirige la chine que quatre dix-huit millions de chinois sont sorti de la pauvreté aujourd’hui, car le PCC est un parti qui a un objectif, une vision et une rigueur dans la conduite des problèmes. Heureux de l’initiative, de Saturnin Comlan Hounkpè et son équipe, l’ambassadeur de la chine près du Bénin a profité pour saluer la bonne coopération qu’il y a entre son pays et celui du Bénin qui aujourd’hui est en train de faire ce que la chine a réalisée il y a quelques années pour se retrouver parmi les grandes puissances mondiales. Signalons que pour cette centenaire du parti communiste que les festivités seront subdivisé en deux parties au Bénin avec quelques séminaires qui seront organisé à l’endroit des ressortissants de la chine au Bénin, d’un colloque qui partagera les secrets de la réussite chinoise avec des cadres béninois suivi des quelques projetions des films chinois à travers certaines villes du Bénin.

Flavien ATCHADE