Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Mauvaise exécution des travaux de construction d’infrastructures socio-communautaires dans l'arrondissement de Togbota : Le maire Roland DA HEFA tape du poing sur la table (Il donne un ultimatum aux entrepreneurs indélicats pour rectifier le tir)

Dans un élan de rapprochement avec ses administrés, le maire de la commune d’Adjohoun, Roland DA HEFA à la tête d’une délégation composée de conseillers communaux et de cadres de la mairie, s’est rendu ce jeudi 20 février 2020 dans l’arrondissement de Togbota. Il est allé constater l’état des chantiers de construction de ponts et centre de santé dans ledit arrondissement et a saisi l’occasion pour échanger avec les populations et recueillir leurs doléances.

Soucieux du développement de la commune d’Adjohoun, le maire Roland DA HEFA attache du prix à la bonne gestion des ressources publiques en l’occurrence l’exécution des chantiers d’infrastructures socio-communautaires suivant les règles de l’art. Dans cette optique, il n’entend pas faire le lit au népotisme et à la corruption qui empêchent les entreprises de bien faire leur travail. Descendu dans un premier temps sur le chantier de réalisation du pont de Dazon, le maire a constaté avec amertume que l’infrastructure sans être livré, s’affaisse et se casse de part et d’autre. L’autorité de la commune d’Adjohoun a alors invité l’entrepreneur à démolir cette réalisation qui n’est rien d’autre qu’un piège à homme afin de réaliser une œuvre de qualité respectant les normes requises et consignées dans le cahier de charge. Un ultimatum de dix jours a été donné à l’entreprise pour que les travaux arrêtés depuis des mois puissent reprendre sinon, elle risque des poursuites judiciaires.

Le maire Roland DA HEFA et sa délégation se sont rendus ensuite centre de santé de Togbota où l’autorité s’est imprégnée des conditions dans lesquelles les agents dudit centre travaillent et surtout les services qu’ils offrent aux populations. Occasion pour l’édile d’Adjohoun de visiter les travaux des nouveaux bâtiments du centre dont les travaux de finition ont été abandonnés par l’entreprise adjudicataire alors qu’elle a été payé à hauteur de 95% du montant contractuel. Déçu du non-respect du délai imparti et surtout de la mauvaise qualité des œuvres réalisées, le maire a invité l’entrepreneur à plus de sérieux dans l’exécution des travaux tout en respectant les exigences du cahier de charges.

Après avoir échangé avec les populations et écouter les doléances des différentes couches, le maire Roland DA HEFA s’est rendu au siège de l’arrondissement de Togbota qui est habité par les chauves-souris depuis sa réalisation. Il a promis entamer les démarches nécessaires afin que le bâtiment soit réhabilité pour permettre au chef d’arrondissement de l’intégrer afin de mieux servir les populations.

Cell/Com-Mairie Adjohoun

error: Content is protected !!