Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Festival International du Pagne Tissé (FIPAT 2022) : : Le KANVO, désormais sur orbite par l’ADTL

Du 19 au 23 Octobre 2022, Cotonou sera la capitale de la mode africaine à traverse le Festival International du Pagne Tissé. Avec la collaboration de l’Association du Développement du Textile Local, ADTL et la marque de mode Lolo Andoche, le Bénin abritera l’un des plus événements culturels, artistiques et commerciaux de l’année 2022.

Après une année sabbatique dû à la pandémie de la COVID-19, le FIPAT fait son retour avec un cocktail très alléchant. En effet, en prélude à cette manifestation d’envergure internationale, les pensants de ce produit made in Bénin, ont convié les acteurs du monde médiatique à une séance d’échanges sur les réelles motivations et attentes de ce produit dénommé FIPAT. En présence de certains partenaires déjà actés, les trois principaux conférenciers du conclave de ce mardi 19 Juillet 2022, tenu à la maison du commerce et de l’industrie du Bénin, CCI-Bénin, ont passé au peigne fin tous les sujets relatifs aux préparatifs, à l’organisation proprement dite et aux attentes de ce festival. Le mois d’octobre pour célébrer le Kanvo, un mois choisi à dessein dira le Délégué Général du FIPAT, Lolo Andoche. ” Le comité d’organisation du FIPAT 2022 a choisi mettre l’édition de cette année en Octobre car ce mois est destiné au “Consommons Local”, martèle Lolo Andoche en guise d’invite à la consommation du made in Benin et en particulier du Pagne Tissé, KANVO.

Étalé sur cinq jours, le FIPAT 2022 se veut novateur et n’a occulté aucun volet dans son planning. De l’exposition ventes stylistes artisans au Talk show en passant par la prestation des artistes musiciens et humoristiques jusqu’à la grande Soirée Gala empreinte de défilé de mode, tout est pensé pour des moments de sensations et de communions au cour des cinq jours que va durer ce grand événement continental rassure le Directeur Exécutif du FIPAT, Bienvenu Badou. Plus de 20 stylistes de renommés internationales, une cinquantaine de mannequins de classes mondiales et des tisserands venus de partout ainsi que des influenceurs et artistes du monde animeront les différents ateliers du festival renchérit ce dernier. Hervé Prudence Hessou, Délégué Général Adjoint du FIPAT, dans son adresse a invité toutes les structures à se positionner sur cet événement pour relever un double défi celui de la révélation de l’or de la mode béninoise, Kanvo et la vulgarisation de leur produit.

Organisé par l’Association de development du textile local (ADTL) qui a pour objectifs de promouvoir et de valoriser le textile local béninois sur le plan national et international, le FIPAT, c’est aussi l’autre volet, celui de développer le secteur du tissé à travers des bourses de formation, des séances de renforcement de capacité et surtout l’installation d’une unité de production plus accrue du pagne tissé afin que la transformation du coton fibre national passe de moins de 4% à résolument plus pour créer des emplois plus décents dans l’avenir. Cette édition qui vient à l’issue de celle reportée pour COVID-19 se veut être celle qui entérine l’export du tissé béninois afin de créer des emplois plus décents.

L’Association de development du textile local (ADTL) se charge de : regrouper les promoteurs, les fabricants du tissu local toute catégorie confondue.
Veiller au bon exercice de leurs professions respectives dans les conditions morales et matérielles requises.
Favoriser le développement et la formation professionnelle. D’entreprendre toute action tendant à améliorer les techniques et les conditions d’exercice des activités de ses membres. De créer un centre de formation pour permettre à ses membres de satisfaire au mieux les autres acteurs. De promouvoir une plus grande solidarité entre ses membres. D’accroitre la connaissance, la diffusion et le respect de l’éthique professionnelle. De permettre à ses membres d’échanger des informations sur les acquis de leurs propres expériences par l’organisation des rencontres (débats, causeries, séminaires, conférences….). D’organiser des activités culturelles et sociales. D’organiser des évènements à caractère national et international pour valoriser le textile local
Encourager le système de sécurité sociale destiné à soutenir ses membres. D’Œuvrer à l’émergence d’une association à caractère nationale. D’accréditer les acteurs, protéger et sécuriser les intérêts sous le label “ADTL”. D’encourager le leadership et surtout le management participatif au sein de l’association.


Jeraud LANGANFIN GLELE