Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

JOURNÉE MONDIALE DE LA LIBERTÉ DE PRESSE AU BÉNIN : La presse sportive béninoise réfléchit sur son avenir (Un match de football pour rehausser la fête, pas de vainqueurs ni de vaincus, c’est la presse sportive qui gagne)

La journée internationale de la liberté de la presse célébrée dans l’ensemble du monde entier a été célébrée au Bénin par la presse sportive béninoise. Objectif, réfléchir sur l’avenir de la profession et organisé le milieu. C’était vendredi dernier au stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou.

‘’Presse sportive hier à aujourd’hui,” c’est sous ce thème que les journalistes ,reporters sportifs béninois ont lancé les activités retenues dans le cadre de la célébration de l’édition 2021 de la Journée internationale de la Liberté de la Presse. Des anciens aux plus jeunes, ils ont évalué le parcours de la presse sportive béninoise dans l’arène des autres secteurs des médias de 1960 à nos jours. Il en ressort des échanges que des étapes ont été franchies. Seulement, beaucoup de choses restent à faire pour sortir la corporation de l’ornière. Ainsi, dans l’exercice de leur fonction, ils sont assujettis à plusieurs difficultés. Lesquelles ont été passées au peigne fin par les participants. Tous ensemble, ils ont pris le pari de se battre pour redonner à la presse sportive béninoise toutes ses lettres de noblesse. Car, dans toutes les rédactions au Bénin, tant à la radio, à la Télévision qu’au niveau des quotidiens et même sur le terrain, leur métier est considéré comme un accessoire alors que grâce au sport et à la communication autour du sport, bien de pays dans le monde performant dans leur économie.

Un match de football pour rehausser la fête

C’est par un match de football que les journalistes, reporters sportifs béninois ont mis fin aux activités prévues pour célébrer la journée internationale de la liberté de la Presse . Ce match de gala a mis aux prises, l’équipe de PRESSE FC et celle du Centre Multimédia des Adolescents et Jeunes du Bénin (CMAJB). Occasion pour les journalistes, reporters sportifs d’exhiber leurs talents de footballeurs et d’oublier un temps soit peu les micros ,caméras et autres matériels de travail. Dans une ambiance des grands jours, les deux équipes ont tenu en haleine le public qui a effectué le déplacement. Sur le terrain et à ses alentours, les journalistes sportifs ont communié. Moment de vrai brassage pour fraterniser et renforcer les liens d’amitié. Au terme de cette rencontre, c’est la formation de PRESSE-FC qui a dominé celle du CMAJB (2 buts à 0). Hermann Amégan a ouvert le score sur un centre parfaitement endimanché de Dios Chacha (1-0, 23e). L’aggravation est intervenue en seconde partie et porte les griffes de Juste Mandja qui bat d’une frappe limpide bat Fidèle Akododja (2-0, 40e).

« Nous sommes vraiment contents de cette initiative. C’est la preuve qu’ensemble on est plus fort et qu’on peut réussir. Pour le match, nous nous avons imposé notre rythme à l’adversaire. Nous avons mis en place un système tactique pour les contenir et les attaquer. Cela a bien marché et nous avons remporté le match. Mais ce n’est ce que nous recherchons. Ce qui est important, c’est notre union pour aller de l’avant », a déclaré Damien Tolomissi, entraîneur de PRESSE-FC à la fin de la rencontre. Quant à Fidèle Akododja, capitaine de l’équipe du CMAJB, il fait remarquer que dans un jeu, il y a toujours un gagnant et un perdant. Mais qu’il faut accepter les défaites. « C’est ce que nous en tant que journalistes et reporters sportifs, voulons apprendre aux acteurs du mouvements sportifs béninois surtout aux athlètes à travers ce match gala.», a-t-il fait constater.

Flavien Atchadé