Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Fédération béninoise de lutte : “Rendre la lutte béninoise très compétitive et la faire révéler” tel est l’objectif de Yves Azifan ( Deux stages de formation pour démarrer 2021)

La Salle de Conférence du Centre Multimédia des jeunes et Adolescents du Bénin ( CMAJB ), a servit de cadre aux membres du comité exécutif de la fédération béninoise de lutte à sa tête Yves Azifan a animée une conférence de presse le jeudi 13 mai 2021. Objectif , lever le voile sur les activités de 2021 et les ambitions de cette fédération élu il y a quelques mois.

Mettre la lutte béninoise sur les rails telle est la substance qu’on peut retenir des propos du nouveau patron de la fédération béninoise de lutte ( Fébélutte) Yves Azifan lors de cette conférence de presse devant les hommes des médias. En effet, lors de cette rencontre dénommée rencontre de vérité et de prise de contact avec ces hommes des médias, l’ancien chef de l’administration élu le 21 février dernier a décliné les objectifs majeurs de cette fédération. Pour lui , la lutte béninoise doit prendre un nouveau départ et quitté l’étape traditionnelle dans laquelle elle était. C’est pourquoi , il a préconisé pour le développement de cette discipline, de faire les autres formes de lutte qui existe , dd faire en sorte que la lutte puisse se faire sur toute l’étendue du territoire nationales et hisser la lutte a avoir un ranking important car depuis 1960, la lutte béninoise peine à être au rendez-vous des joutes continentales et mondiales. C’est pourquoi, lui et les membres de son comité ont opté pour les formations et les détections massives pour booster la discipline du rang de traditionnel à la lutte olympique.
A en croire, le président ” Le Bénin dispose de beaucoup de potentiel, sauf que pendant de nombreuses années les cadres techniques de lutte ont manqué des formations adéquates pour faire rayonner et faire valoir leurs compétences au plan international a t il déclaré. Au cours de cette conférence de presse, il ressort que la série de stage international de formation au profit des entraineurs et des enseignants d’EPS de lutte se déroulera du 17 au 29 mai prochain. La première phase qui aura lieu du 17 au 22 mai 2021, va regrouper 40 participants dont 15 entraineurs pour le Niveau 2 et 15 lutteurs (stage de préparation et de perfectionnement) avec 10 arbitres pour les Niveaux 4 et 5, sous la houlette des experts de l’Union des fédérations francophones de lutte (UFFL), Christian Lazare Danga et Vincent Aka. Ils seront aguerris pour mieux aborder les prochains mois les échéances comme le championnat d’Afrique de lutte olympique au Maroc et les 9 èmes jeux de la Francophonie à Kinshasa en République démocratique du Congo.
C’est pourquoi, le nouveau comité exécutif se lance le défi de bâtir un environnement sain et attractif autour de cette discipline. D’où pour la première fois de son histoire le Bénin accueil deux stages internationaux cumulés de cette envergure. Quand au second stage, il est destiné aux enseignants d’EPS du 24 au 29 mai 2021 pour la formation des entraineurs, Niveau 1 qui avaient bénéficié en 2020 de la formation d’animateur de lutte organisée par UFFL.
Cette stratégie de développement de la lutte béninoise consistera aussi à valoriser les tournois et championnats ainsi qu’à encourager les clubs à pratiquer tous types de luttes. « Ce type d’action donnera non seulement l’occasion de détecter de futurs champions mais également permettra aux cadres techniques de la discipline de renforcer leurs potentialités », a souligné Yves Azifan.
Dans sa nouvelle vision, la Fébélutte envisage également organisé des formations à l’endroit des reporters sportifs afin qu’ils deviennent des spécialistes de la discipline. Signalons que pour l’événement, le président a été accompagné par sa secrétaire générale, Nadège Faoussath Boni et son adjoint Gilles Biguezoton accompagné du premier organisateur adjoint Darius Dadé et que le Bénin pourrait avoir sur le sol béninois
Daniel Igali, Champion olympique et champion du monde pour le Canada pour rehausser cette nouvelle ère.

Flavien Atchadé