Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Assemblée nationale  : La CBDH défend son budget

Le Président de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme Isidore Clément Capo-Chichi était à l’Assemblée nationale ce  jeudi 19 novembre 2020 pour présenter en commission le budget de son institution.

Pour l’exercice 2021, il est estimé à 600.000.000 FCFA, réparti suivant deux grandes rubriques à savoir les dépenses ordinaires évaluées à 351 369 000fcfa, soit  58,56 % du budget global et les dépenses ordinaires hors personnel qui s’élèvent à 248 631 000fcfa, soit 41,84 %.

Ce projet de budget, tient compte des objectifs de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme qui prévoit mettre en œuvre des mesures importantes pour améliorer l’écoute, l’orientation et l’appui judiciaire des personnes victimes de violations des Droits de l’Homme ; appuyer le Gouvernement, le Parlement, tous les pouvoirs publics et le Citoyen sur les questions des Droits de l’Homme ; sensibiliser la population pour le renforcement d’une culture des Droits de l’Homme et enfin, intensifier la coopération avec les mécanismes des Droits de l’Homme.

Face aux députés, Clément Capo-Chichi a plaidé pour un renforcement des dotations budgétaires de la Commission à hauteur  de 400.000.000 FCFA. Cette somme servira à  l’équipement des locaux de l’institution, l’acquisition de matériels roulants et surtout pour le fonctionnement du Mécanisme national de prévention de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Il faut préciser que le Mécanisme fonctionne par une présence continue dans tous les lieux de détention et de rétention sur le territoire. Ce qui nécessite un personnel formé et des moyens d’agir adéquats, de même qu’une organisation interne adaptée.

Convaincu que la question des droits de l’homme reste et demeure une quête perpétuelle, le Président de la Commission a sollicité l’accompagnement de la Représentation Nationale  tout en la rassurant que le projet de budget permettra de poursuivre en 2021 les actions engagées pour la promotion et la protection des droits de l’homme au Bénin.

CellCom/CBDH