Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

COMMUNIQUÉ DE PRESSE UPMB

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a procédé, le mardi 04 février 2020, à la levée des scellés du siège du quotidien d’informations générales, « LE BENINOIS LIBERE »

En effet, l’institution de régulation avait prononcé la suspension définitive dudit organe et procédé à la mise sous scellés de son siège le 08 décembre 2011 à l’issue d’une audition publique spéciale pour “violation des règles éthiques et déontologiques de la profession”.

Cette décision inédite et d’une extrême gravité avait suscité une vive condamnation de l’Union des Professionnels des médias du Bénin (UPMB) qui perçoit à travers la fermeture d’un journal et l’interdiction d’exercer la profession de journaliste des mesures inadéquates dans une Démocratie voire des atteintes graves à la liberté de la presse.

Forte de cette conviction, l’UPMB se réjouit de l’issue tardive mais heureuse de cette situation favorisée par les succès judiciaires du quotidien « LE BENINOIS LIBERE » depuis 2017 devant la Cour suprême dont elle salue, par ailleurs, le rôle déterminant dans ce dossier.

Dans ce même ordre d’idées, l’UPMB exhorte la Justice à faire appliquer effectivement sa décision en date du jeudi 16 mai par laquelle la Cour d’appel de Cotonou a annulé le jugement n°019/18 2ème CH-CM du 12 octobre 2018 rendu par le Tribunal de première instance de Cotonou dans le cadre du procès opposant le journal « La Nouvelle Tribune » et la HAAC. Dans son verdict, la Cour d’Appel déclare que « la décision n°18-34/HAAC du 26 juillet 2018 portant interdiction de parution du journal jusqu’à nouvel ordre est constitutif de voie de fait ».

L’application de ladite décision qui condamne la HAAC et ordonne le rétablissement du journal sous peine d’une astreinte comminatoire de 500.000 FCFA par jour de résistance, constituera, sans nul doute, un nouveau témoigne de l’indépendance de la justice dans notre pays.

Fait à Cotonou le 06 Février 2020,

La Présidente de l’UPMB,

Zakiath O. LATOUNDJI

error: Content is protected !!