Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Café Médias Plus 361 : Le Check-up du Championnat National Scolaire avec Smith Judicaël Ayadokoun

Pour le compte du 361è numéro du Café Médias Plus, le Championnat National Scolaire a été à l’honneur. Pour faire l’exercice de bilan de la deuxième édition du championnat National Scolaire tenue à Adjohoun du 15 au 24 Août 2022, Café Médias Plus de ce Vendredi 02 Septembre 2022 a reçu le Directeur Adjoint de l’Office Béninois des Sports Scolaires et Universitaires, Judicaël Ayadokoun. La deuxième personnalité de l’OBSSU a au cours de l’entretien levé un coin de voile sur l’organisation, les acquis, les avancées et les perspectives de ce nouveau format de championnat scolaire instauré par le ministère des sports depuis un an.

Le nouveau format du championnat National Scolaire devrait être penser si cela n’existait pas selon Judicaël Ayadokoun, le DGA de l’OBSSU car pour lui seul ce format est le gage d’un avenir épanouissant du sport béninois. “Ne ce serait-ce que sur ce plan de la détection de talent, on a pu avoir déjà des jeunes sur qui on peut compter, sur qui l’avenir du sport Béninois peut se reposer.” a fait savoir Smith Judicaël Ayadokoun.

De la première édition organisée à Grand Popo en 2021 à la deuxième édition tenue dans la Vallée de l’Ouémé à Adjohoun du 15 au 24 Août 2022, le Championnat National Scolaire a connu une très grande avancée a notifié l’invité de Venance Tonongbé. ” Il faut dire que cette année, contrairement à l’année dernière par exemple où les jeunes qui avaient compéti, proviennent exclusivement des classes sportives qui se sont implantées dans les 77 communes du Bénin, la compétition a été ouverte à tous les établissements publics et privés sur l’ensemble du territoire national. Mieux les disciplines sportives retenues se sont élargies à quatre dont le Handball, le Football le Basketball, et l’Athlétisme contrairement au Football qui était la seule discipline présente à Grand Popo lors de la première édition. Si on doit faire la comparaison entre ce qu’on a vu l’année dernière et cette année, il n’y a pas photo. Les enfants ont joué comme des pros. On en était sidéré.” s’est-il réjouit.

Smith Judicaël Ayadokoun s’est fait sien le dicton populaire ” les chiffres parlent mieux que les lettres” pour montrer les avancées et la productivité de cette initiative du ministère des sports pilotée par l’Office Béninois des Sports Scolaires et Universitaires qu’est le Championnat National Scolaire. “Lors de cette deuxième édition du championnat national scolaire, retenez qu’au niveau du Football Masculin, il y a eu 57 buts qui ont été marqués en 19 matchs soit une moyenne de 3 buts par matchs. Pour le compte du football féminin, on a eu 47 buts 19 matchs soit une moyenne de 2, 47 buts par match . Au Basketball Masculin, on eu 1447 paniers en 20 matchs soit 72,35 paniers par matchs. Au niveau du Handball Féminin, on eu 551 buts inscrits en 20 matchs soit 27,51 buts inscrits en 20 matchs. Voilà autant de chiffres qui montrent à suffisance l’importance que révèle ce championnat national scolaire nouveau format dans la productivité et l’éclosion des jeunes talents” a martelé Judicaël Ayadokoun.

En abordant le volet de la découverte et de l’éclosion des jeunes talents, le Directeur Général Adjoint de l’Office Béninois des Sports Scolaires et Universitaires en a exhibé quelques unes. “Nous avons détecté quelques jeunes qui ont pu exprimer leur talent de façon magistrale et appelés dans les différentes sélections nationales. Un des produits du championnat national scolaire a été Yasminath Djibril, sélectionnée chez les écureuils du Bénin, l’équipe féminine U17 et évoluant désormais du côté de Aïnonvi FC, un club de première division béninoise. Du côté des hommes on a eu également un certain Hector Dosseh qui a été retenu pour l’équipe nationale des U17, qui a évolué lors de la qualification de la CAN U17 qui a eu lieu au Ghana cette année. La grande révélation de ce deuxième numéro nous vient du Borgou, une jeune fille athlète de 16 ans, qui s’appelle AYI Godness qui a survolé la compétition face à ses concurrents. C’était extraordinaire. Elle a devancé à chaque fois de plusieurs secondes ses concurrents. Elle a été la première au 400m et la première au 100m. C’était un phénomène qu’on a eu à découvrir toujours grâce à cette compétition.” a t-il mentionné.

Outre la découverte des talents, ce championnat est tout aussi bénéfique au plan diplomatique pour le Bénin car constitue pour la FIFA un centre d’incubation en Afrique. “Depuis l’année dernière, la CAF organise la Coupe d’Afrique du monde scolaire. L’année dernière pour l’édition 1, c’est le Congo qui a remporté cette compétition. C’est l’équipe championne du championnat national scolaire à Grand-Popo, Avrankou qui a valablement représenté le Bénin parce que le Bénin est devenu une terre d’expérimentation du Championnat National Scolaire au niveau de l’Afrique” informe le directeur, Judicaël Ayadokoun. Pour la deuxième édition du championnat National Scolaire au niveau de l’Afrique, le représentant béninois est connu et le Directeur Général Adjoint de l’OBSSU, Smith Judicaël Ayadokoun l’a fait savoir: “Cette année, pour la CAN du monde scolaire que le Maroc va abriter, c’est le CEG sainte Rita, champion du Bénin en titre qui doit représenter valablement le Bénin pour cette compétition majeure“.

Jeraud LANGANFIN GLELE