Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Antalya Cup 2022 : Ces Ecureuils qui ont gagné des points

La première édition d’Antalya Cup a connu son épilogue ce mardi en Turquie avec le sacre des Écureuils du Bénin.

Pour rappel, l’Antalya Cup est une compétition amicale qui a regroupé certaines sélections africaines dans le cadre de la trêve internationale. Ledit mini tournoi a servi de préparations pour les équipes engagées, en prélude aux prochaines échéances, notamment les éliminatoires de la CAN 2023 en Côte-d’Ivoire dès Mai – Juin prochain.

Auteurs de deux victoires et un nul en trois sorties, Moussa Latoundji, sélectionneur intérimaire et ses poulains ont séduit plus d’un par le jeu produit. Cependant, notre rédaction a fait le point des éléments qui ont marqué des points auprès du sélectionneur et de ceux qui n’ont pas mis à profit cette trêve internationale.

Les tops

1- Tosin Aiyegoun

C’est la grande révélation de ce tournoi. Pour une première convocation, le joueur de Zurich en Suisse s’est montré à son aise. Auteur de buts en trois matchs, le néo écureuil a sans nul doute marqué des points et pourrait postuler pour un poste de titulaire pour les prochaines sorties officielles.

2- Cebio Soukou

Véritable métronome de la formation béninoise, Cebio ne déçoit généralement pas. Et un fois de plus, il a confirmé sa montée en puissance et un rôle de leader de plus en plus visible. Auteur de deux buts, le milieu de terrain a conforté sa place de titulaire.

3- Steve Mounié

L’attaquant de Brest a une nouvelle fois montré qu’il est indispensable dans cette équipe béninoise. Véritable point d’encrage, il joue son rôle de pivot à merveille. Deux fois buteur, l’ancien nîmois n’est pas prêt de laisser sa place.

On peut également citer Melvyn Doremus, Khaled Adenon, David Kiki

Les flops :

1- Saturnin Allagbé

Le gardien numéro 1 des Écureuils ne vit pas la meilleure période de sa carrière en club. Cette situation rejaillit légitimement sur ses prestations depuis un moment en équipe nationale. Assez fébrile sur ses 7m32, l’ancien de l’ASPAC ne rassure plus du tout. S’il n’a encaissé que deux buts durant le tournoi, ce n’est pas l’assurance tout risque.

2- Jodel Dossou

Même s’il a marqué un but lors du match face au Libéria, l’attaquant de Clermont a déçu lors de ce regroupement. En manque clairement de rythme du fait de son rôle de remplaçant en club, “Jojo” n’a pas montré son meilleur visage depuis ses débuts en sélection.

3-  Marcellin Koukpo

Il est constamment réclamé par le public béninois. Même s’il est vrai qu’il n’a pratiquement jamais bénéficié de la confiance totale de Dussuyer par le passé, Koukpo n’a véritablement pas su profiter de ce gros turnover de Moussa Latoundji pour s’illustrer. Il a laissé plus d’un sur leur faim.

Au delà de tout, on peut tirer un satisfecit à Moussa Latoundji et compagnie lors de rassemblement où l’on a trouvé une équipe béninoise assez joueuse. Désormais place aux éliminatoires de la CAN 2023 qui vont débuter incessamment.

Genode HESSOU