Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

CULTURE/Restitution des biens culturels : Une délégation du musée quai Branly en mission au Bénin

Une délégation du musée quai Branly est en mission au Bénin depuis ce jeudi 24 Mars 2021. Cette mission s’inscrit dans le cadre de la préparation technique du transfert physique des biens culturels. Les objectifs de la misson portent sur le protocole opérationnel pour le tranfert physique des oeuvres et le transfert de compétence en lien avec la restitution des biens culturels. Cette mission va permettre aux deux parties de travailler sur des questions logistiques techniques, des questions liées aux événements à organiser, des questions sur les avancées du juridique et règlements dans le domaine du patrimoine au Bénin et les images des 26 œuvres.
Selon Emmanuel KASARHÉROU, Président du musée quai Branly et chef de la délégation française, cette mission se fait dans un climat de coopération et d’échanges fructueux. a-t-il confié. Il ajoute que son pays est très soucieux que cet exercice soit celui de transmission de savoir-faire mais aussi d’invention et de construction commune pour faire en sorte que les objets puissent retourner dans les meilleures conditions.


Pour le ministre du tourisme, de la culture et des arts, Jean Michel ABIMBOLA, la mission de préparation technique du transfert physique des biens culturels va permettre aux deux parties de travailler ensemble et de s’entendre sur la bonne organisation pour que cela se passe dans un parfait mouvement. Les biens sont attendus vers la fin de l’année 2021 a-t-il rappelé.
A cours de la mission, la délégation de la France va d’abord se rendre à Ouidah pour visiter les chantiers des infrastructures touristiques en construction, en suite à porto-novo pour une visite de travail à l’Ecole du patrimoine africain( EPA) et enfin à Ganvié pour une visite touristique. Ceci selon le programme établit par le ministère. Les travaux prennent fin ce samedi.

Yves Gbènanfa LOKOSSOU

Le Journal de NOTRE EPOQUE