Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Guide pratique sur les Procédures, les rôles et les attributions des institutions intervenant dans le foncier au Benin : Un joyau du Fi-Agri validé à Djougou

Les travaux de l’atelier de validation du Guide pratique sur les Procédures, les rôles et les attributions des institutions intervenant dans le foncier au Benin et du rapport de l’étude de référence des effets/ impacts de la sécurisation foncière en milieu rural sur les groupes marginalisés ont commencé ce jeudi à Djougou. A terme, les deux documents doivent être validés et mise à la disposition des populations.

Cet atelier vise à parfaire le Guide pratique sur les Procédures, les rôles et les attributions des institutions intervenant dans le foncier au Benin et du rapport de l’étude de référence des effets/ impacts de la sécurisation foncière en milieu rural sur les groupes marginalisés pour une vulgarisation de la réforme foncière au Bénin. Initié par le volet sécurisation foncière du fonds d’investissement Agriculture (FI-Agri) du ministère de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, grâce au soutien financier de la coopération Allemande (KFW), la rencontre a réuni les acteurs en charge du foncier dans les communes de l’Atacora -Donga, des Ongs partenaires, des consultants en foncier et bien d’autres acteurs. « Nous avons constaté que malgré toute la campagne d’information faite par les Ongs d’intermédiation, les responsables au niveau des communes et l’ANDF, beaucoup de personnes se trompent de procédure ou ne savent pas à quoi s’en tenir soit pour acquérir des droits définitifs sur des unités foncières ou pour jouir des droits d’exploitation », a justifié le conseiller technique au foncier du projet Fi-Agri Elias Béhanzin.

Selon le consultant qui a conduit la mission de réalisation du Guide pratique sur les Procédures, les rôles et les attributions des institutions intervenant dans le foncier au Benin et du rapport de l’étude de référence des effets/ impacts de la sécurisation foncière en milieu rural sur les groupes marginalisés, Alban Hounton, ce document vient mettre en exergue les procédures les plus usuelles. Le consultant de l’étude d’impact des outils de sécurisation sur les groupes marginalisés, Dieudonné Gbébada, a indiqué que le FI Agri a mis en place un certain nombre d’outils avec pour vocation d’améliorer les conditions de vie des groupes marginalisés notamment les femmes, les jeunes, les agriculteurs et les éleveurs. « Ceci permettra aussi d’améliorer leur accès à la terre et leur conditions de vie dans leur relations avec les présumés propriétaires », a-t-il souligné.

Le maire de la commune de Djougou Abischaï Abraham qui était à l’ouverture a salué cette vision de Fi-Agri qui, soutient-il, permettra de résoudre efficacement les problèmes du foncier se posent toujours au niveau des collectivités territoriales.

error: Content is protected !!