Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Covid-19 au Bénin : Un guéri témoigne

«J’ai toujours pensé qu’il arriverait un jour où l’on dirait sans appréhension : «ô j’ai eu une infection à Coronavirus mais maintenant ça va…» tout comme pour toute autre maladie curable. Et comme si la nature voulait que j’aille au bout de mes convictions, je compte depuis hier dans les statistiques nationales de l’épidémie de Covid-19 au Bénin. Heureusement, et je rends grâce pour cela, je suis parmi les 62 cas guéris.

Testé positif il y a un peu plus de 16 jours, j’ai bénéficié d’une prise en charge adéquate et il me tient à cœur aujourd’hui de rendre témoignage de 3 trois certitudes :

– Premièrement ; le Coronavirus est une maladie que vous pouvez contracter au contact de n’importe qui et souvent de personnes insoupçonnées. Il n’y a donc plus de crédit de bonne foi à accorder à quelqu’un sur la simple base de sa parole ou de sa santé apparente pour baisser son niveau de vigilance.

– Deuxièmement ; et c’est là que commencent les bonnes nouvelles, l’efficacité des gestes barrières contre le Covid-19 n’est pas un mythe. Testé positif, aucun des gens de mon entourage, professionnel et familial, n’a été contaminé. L’association lavage des mains, masque et distanciation sociale est et reste la seule manière de se protéger et protéger les autres.

– Enfin ; au Bénin, le Coronavirus se guérit comme toute maladie lorsqu’on administre le traitement adéquat. Dans mon cas, grâce au protocole Hydroxychloroquine + Azythromycine + Zinc, j’étais déjà négatif au 11ème jour de ma thérapie, sans avoir développé aucun symptôme grave ni signe handicapant. Loin d’être une incitation à l’auto médication, ceci est plutôt une exhortation à la confiance au corps médical ; déclaré à temps et traité convenablement on s’en rétablit facilement.

Le Coronavirus, nous sommes appelés à vivre avec, nous en prémunir et nous soigner ; un mal dont on a les armes, on l’affronte et on le vainc. Il doit cesser d’être objet de psychose et de stigmatisation ; c’est d’ailleurs pour cela que je témoigne à visage découvert et sans complexe. S’il fallait un visage à certains pour y croire, voici le mien.

Au terme de cette expérience, je veux exprimer ma profonde gratitude au Gouvernement pour la qualité du dispositif de prise en charge ; au corps médical pour leur sacrifice et leur bienveillance, à ma famille et aux proches qui se sont inquiétés pour moi, souvent plus que moi-même et à Dieu pour la grâce de m’avoir fait vivre cette aventure victorieuse.

Contre le Covid-19, un état d’esprit optimiste est un atout précieux et une bonne hygiène de vie est un trésor inestimable. Si vous êtes en bonne santé, vous le resterez ; prenez soin de vous.

Fabrice Mégnizoun»