Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Liberté de la presse dans le contexte du numérique  : Un atelier ouvert par Alain Orounla pose le débat.

Dans le but de réaffirmer la liberté de presse en République du Bénin et comprendre en quoi le code du numérique ne constitue pas une entrave à l’exercice libre du métier du journaliste, le Ministère de la communication et de la poste a initié un atelier de discussion à l’intention des professionnels des médias.

Cet atelier organisé dans la matinée de ce jeudi 24 septembre 2020 à l’Infosec de Cotonou, est dirigé par le Direction de la Communication et des Médias (DCM) du Ministère de la communication. Il a pour thème ‘’Liberté de la presse dans le contexte du numérique’’. Ledit atelier à regrouper des cadres de plusieurs  ministères à savoir: le ministère de la justice et de la législation, le ministère du numérique et de la digitalisation, ainsi que les associations professionnelles des médias, et d’autres institutions de la Républiques.  Dans son mot de bienvenue, le Directeur de la communication et des médias Lévy Adéyèmi, a salué la mobilisation massive des professionnelles des médias et des institutions de la République qui ont montré leur intérêt pour le sujet.

Zakiath Latoundji, porte-parole des associations professionnelles des médias, a reconnu que ledit atelier est le bienvenu et permettra d’opiner sur les réels enjeux de la liberté de presse en lien avec l’avènement du numérique.

Pour sa part, le Ministre de la communication et de la poste, Alain Orounla, a souligné que « la présence ici des professionnels des médias, traduit l’intérêt que nous portons tous à cette préoccupation récurrente et lancinante de la liberté de la presse dans le contexte du numérique »

Aussi, a-t-il souligné le progrès apporté par le numérique à la diffusion rapide de l’information. « Avec l’avènement du numérique, personne ne peut nier le progrès qui traduit la possibilité et la facilité offerte de fixer des supports et d’avoir des productions de qualité, la possibilité d’une circulation rapide de l’information qui va très loin. »

Toutefois, le Ministre Alain Orounla a reconnu que « L’avènement de cet outil moderne coïncide étrangement avec une certaine virulence sur les dénonciations, les interdictions de la liberté de presse, surtout à la faveur de l’adoption d’un code du numérique ».

C’est pourquoi il a enfin souhaité que de bonnes conclusions soient issues de ces travaux afin d’éviter les mauvaises interprétations données au code du numérique qui n’est pas un outil élaboré pour freiner la liberté de la presse en République du Bénin .

PF-DCOM-PR-MCP