Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

MISE EN ŒUVRE DE L'ADMINISTRATION INTELLIGENTE SOUS LA RUPTURE  : LE DOCUMENT DE LA STRATÉGIE NATIONALE DE L’IDENTIFICATION DES PERSONNES  2020-2025 VALIDÉ

Bénin Royal hôtel de Cotonou a servi de cadre ce jeudi 24 septembre 2020 à l’atelier national de validation du Document de la stratégie nationale de l’identification des personnes (Dsnip) 2020-2025. Un document qui, une fois validé sera le socle de l’action publique en matière d’identification des personnes pendant les cinq prochaines années. Les travaux de ces assises ont été ouverts par le Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Saca Lafia, entouré pour la circonstance par sa collègue du numérique et de la digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, du deuxième Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement, Gestionnaire Mandataire de l’ANIP, Dr Cyrille  Gougbédji du préfet du zou, Firmin Kouton et de l’honorable Gérard Agbénonchi.

Ce document soumis à l’appréciation des participants est le fruit des ateliers techniques organisés par l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip) du 09 au 12 septembre 2020 à Grand-Popo. Il traduit la volonté du Gouvernement de doter le Bénin d’un cadre de référence pour asseoir un système d’état civil et d’identification fiable, sécurisé et utile au plan statistique. Outre cela, il inclut également les perspectives d’une adaptation aux choix opérés par nos voisins de la sous-région et les pays tiers. Dans son mot de bienvenue, le Gestionnaire Mandataire de l’Anip, Dr Cyrille Gougbédji a fait savoir qu’une enquête sur les points sombres de l’identification des personnes au Bénin a révélé que le système d’identification est mis en mal par la situation peu reluisante de l’état civil qui est demeuré outrancièrement paperassier. Les inconvénients de cet état de choses, a-t-il poursuivi, est l’absence d’un système d’identification de base, l’instabilité des données normatives et personnelles au détour des actes de fraude ou de faux. Par conséquent, a-t-il martelé, l’identification formelle à partir des titres formels d’identification apparaît comme la dalle coulée sur les poteaux de porcelaine. Selon ses propos, si la Stratégie proposée est adaptée, désormais l’identification  deviendra un facteur d’inclusion et de simplification de l’accès aux services de base. Dr Cyrille Gougbédji a pour finir, remercié le Chef de l’Etat, Patrice Talon et toute son équipe gouvernementale pour avoir doté le Bénin de ce maillon institutionnel. Renchérissant ses propos, la ministre du numérique et de la digitalisation, Aurélie Adam Zoumarou a souligné que l’identification des personnes est en effet l’un des fondamentaux de la mise en œuvre de l’administration intelligente : un projet phare du Programme d’Actions du Gouvernement du Président Patrice Talon pour le quinquennat 2016-2021. « L’ambition du Chef de l’Etat, Patrice Talon est de transformer notre pays en une plateforme de services numériques en Afrique de l’Ouest pour l’accélération de la croissance économique et l’inclusion sociale », a-t-elle ajouté.

Ouvrant les travaux, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Saca Lafia a indiqué que cette stratégie vise à faire de l’enregistrement au Registre national des personnes physiques, un mécanisme crédible d’identification de base de laquelle découleront l’enregistrement à l’état civil et l’identification formelle sur support physique et/ou électronique par un numéro unique et personnel. « Il s’agira à terme de promouvoir et de garantir un système efficace et accessible d’enregistrement systématique des faits et des statistiques d’état civil notamment les naissances, les mariages, les décès conformément aux principes directeurs énoncés par les Nations Unies », a-t-il précisé. Tout en rassurant que le Gouvernement est convaincu que la validation de ce précieux document contribuera à améliorer la gestion de l’identité au Bénin, Mr Saca Lafia a pour sa part exhorté tous les participants à s’impliquer dans sa finalisation et plus tard dans sa mise en œuvre.

Com ANIP-PR