Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Société  : Quelques causes de la dépravation des mœurs et de la perversion chez les enfants

De plus en plus on voit sur les réseaux sociaux des scènes obscènes où des enfants sont acteurs et ce de façon volontaire. Cet état de choses laisse vraiment à désirer et mérite qu’on se pose les bonnes questions et qu’on situe les responsabilités. L’éducation d’un enfant commence d’abord dans sa famille. Les parents continuent-ils de jouer correctement leurs rôles ? L’école demeure-t-elle toujours ce haut lieu où l’on forme et transforme ? Aujourd’hui le monde a évolué avec l’avènement des réseaux sociaux, l’accès facile aux médias, joue-t-il négativement sur les enfants ? La société ( communauté) continue-t-elle de bien jouer son rôle ?

1️Les parents : On note aujourd’hui qu’une bonne partie des parents démissionne, ils ne jouent plus bien leurs rôles de parents. Il est vrai que la cherté de la vie est un fait et qu’il faut se battre comme un fou pour offrir le meilleur à son enfant. Dans cette quête du bien-être de l’enfant ,celui-ci se retrouve finalement livré à lui-même parce que les parents sont très occupés. Étant un enfant il peut rapidement se retrouver du mauvais côté à faire des choses insensées. La liberté, le manque de surveillance ,la négligence et l’indélicatesse des parents ( certains parents ne s’assurent pas toujours que les enfants dorment avant d’avoir des relations sexuels) sont autant de facteurs pouvant conduire à une sexualité précoce et à des comportements indignes chez l’enfant.

2️La communauté : Auparavant les voisins du quartier avaient un droit de regard sur chaque enfant du quartier. Les voisins étaient les yeux et les oreilles des parents en leur absence. Ils pouvaient se déplacer et informer les parents quand les enfants avaient de mauvaises fréquentation ou mauvais comportements. Mais aujourd’hui l’individualisme a pris le dessus, chacun est dans son coin et regarde sans pouvoir agir ou réagir, ce qui est très dommage.

3️L’école : la morale et l’éducation civique enseignées à l’école étaient très bien assimilées par les enfants il y a quelques décennies. Ces enfants de l’école ancienne étaient très respectueux et connaissaient leurs limites. On a envie de se demander aujourd’hui ce qui se passe pour que les principes de base enseignés à l’école soient bafoués par les enfants. D’aucuns imputent cela au châtiment corporel qui n’existe plus dans les écoles. De toutes les façons il y a une faille quelque part.

4️La télévision : La télévision aujourd’hui offre une panoplie de programmes. Des programmes destinés aux enfants comme des programmes d’adultes. Mais force est de constater que certains parents laissent les enfants regarder tous les programmes et même les films où il est mentionné l’âge limite de ceux qui peuvent suivre. Un enfant habitué à regarder les telenovelas ou des films où des scènes vulgaires ou à caractères sexuels apparaissent ne trouvera aucun problème à imiter ces actes. A force de regarder cela devient une chose normale pour lui. Les enfants ne doivent regarder que des choses de leurs âges, des dessin-animés ( à sélectionner ,il y en a que les touts petits ne doivent pas regarder), des documentaires sur les animaux l’environnement et autres. Même les chaines de musique où des scènes vulgaires défilent à longueur de journée doivent être évitées.

5️Les réseaux sociaux : les réseaux sociaux au lieu de faciliter la vie se transforment en problème chez certains. Aujourd’hui pleins d’enfants possèdent des smartphones , ordinateurs ou tablettes. Les parents ne sont pas toujours présent lors de l’utilisation de ces appareils et les enfants ont parfois accès à des contenus d’adultes. L’enfant est curieux de nature et beaucoup d’enfants grâce aux smartphones ou tablettes suivent des films qui ne sont pas de leurs âges ce qui les pousse à aller à la sexualité très précocement. L’utilisation des tablettes et smartphones et l’accès aux réseaux sociaux chez les enfants doivent être rigoureusement suivis par les parents, ils doivent pouvoir filtrer le contenu pour empêcher les enfants de tomber sur des scènes obscènes.

Éduquer un enfant n’est pas toujours facile ,surtout dans le contexte actuel de mondialisation. Même si plusieurs facteurs peuvent influencer les enfants , que les parents essaient de donner le meilleur d’eux-mêmes pour ne pas avoir à gérer des drames plus tard.

Karimath Foumilayo Lawani : Présidente de l’ONG Eduquons Autrement

Page facebook : Programme Eduquons Autrement