Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

PROGRAMME EGLISE VERTE: Une table ronde sur la question à Cotonou (Le Cardinal Michael Czerny, la caution du Vatican)

Samedi 20 janvier 2024, dans la salle de Conférence du Chant d’Oiseau, partenaires techniques et financiers, diplomates, évêques, prêtres, religieuses, religieux et biens d’autres participants ont assisté a des échanges sur le programme Eglise Verte de l’archidiocèse de Cotonou. Les différents partenaires ont ainsi eu une connaissance plus approfondie de la vision globale de ce programme, à travers l’appropriation de ses objectifs et des résultats attendus. Ils sont aussi assurés de la pertinence des initiatives et de l’intérêt des appuis et soutiens au programme pour l’atteinte des objectifs. Une rencontre lancée par le Cardinal Michael Czerny, Préfet du Dicastère pour le service humain intégral au Vatican.

L’objectif de la table ronde sur le programme Eglise Verte de l’archidiocèse de Cotonou est d’échanger sur le contenu et la vision de ce programme, dans le but d’examiner les possibles engagements des appuis et soutiens techniques et financiers; ainsi que l’adhésion des potentiels partenaires et donateurs.
Une centaine de participants était à la rencontre. Outre les allocutions, il y a une présentation du Programme “Eglise verte” et ses actions d’opérationnalisation, suivie du débat et assortie des recommandations et d’une déclaration conclusive. Cette Table Ronde est une contribution significative aux nombreux appels urgents en faveur de la lutte pour la préservation de notre Maison commune, la Terre, explique Mgr Roger Houngbédji, l’archevêque de Cotonou. Il souligne que cela résulte des appels contenus dans deux documents du Pape François, l’encyclique Laudato Si’, et l’exhortation apostolique Laudate Deum. Ces deux documents, invitent à poser des actes concrets pour la conversion écologique. Le prélat béninois fait aussi référence à l’agenda 2030 de l’ONU, les objectifs du développement durable (ODD), «qui constituent un appel mondial à agir pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète, et faire en sorte que tous les êtres humains vivent dans la paix et dans la prospérité, d’ici 2030».


Le Programme Eglise verte, pour une conversion écologique
Le programme “Eglise Verte”, a été mis en place pour promouvoir «une conversion écologique», une attitude digne et responsable vis-à-vis de l’environnement. Celui qui aime Dieu ne peut pas détruire sa création qu’Il a trouvée «bonne», déclare le prélat. Ce programme vise à contribuer à la préservation de notre Maison commune, à travers l’éducation à l’écocitoyenneté, la préservation de l’environnement, la lutte contre les changements climatiques, dans une dynamique très participative. Á cours terme, il s’agit de promouvoir l’éducation à la protection de l’environnement au sein des communautés de l’archidiocèse de Cotonou et d’assurer une gestion innovante des ordures et déchets. A long terme, il permettra d’assurer la promotion des énergies renouvelables et l’aménagement écologique des espaces et structures de l’archidiocèse dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques. Le programme vise aussi à assurer le label Eglise verte à l’archidiocèse de Cotonou.
L’Archevêque de Cotonou, Mgr Roger Houngbédji exhorte les participants à vivre la vocation de protecteur de l’œuvre de Dieu. Mgr Mark Gerard Miles, Nonce Apostolique près le Bénin et le Togo a salué l’initiative de l’archidiocèse de Cotonou et a exprimé le soutien du Vatican. Le ministre du cadre de vie et des transports, José Tonato qui a réitéré l’engagement du gouvernement béninois à accompagner ce programme. A son tour, le Cardinal Czerny en lançant les assises a montré l’importance de cette initiative dans un contexte où le monde entier est confronté au défi des changements climatiques.

Des actions déjà menées.

Depuis le lancement du programme “Eglise Verte” le 16 mars 2023, plusieurs activités ont été menées, dont la sensibilisation, le 18 avril 2023, des représentants des structures sous-tutelle de l’archidiocèse de Cotonou sur cette initiative et les défis environnementaux clés. S’en est suivie, le 6 mai, la sensibilisation et la formation des points focaux désignés par les structures sous-tutelle de l’archidiocèse. Un atelier de mise en place d’un cadre de partenariat avec des structures non-gouvernementales a été organisé le 26 mais suivant. Parmi les initiatives, il y a eu aussi plusieurs opérations de reboisement dans le cadre de la journée de l’arbre, le 1er juin; de la journée mondiale de l’environnement, le 5 juin; et de la lutte contre la désertification, le 17 juin. D’autres actions, signale l’ordinaire de Cotonou, ont été menées sur les paroisses et dans les écoles sous-tutelle de l’archidiocèse. Le 29 juin a été effectuée une marche verte, conduite par Mgr Houngbedji lui-même, pour un réel changement de paradigme et afin de susciter un engagement des populations sur l’urgence d’adopter des alternatives au sachet plastique et en s’inscrivant dans la problématique majeure soulevée en termes de pollution par la thématique de la 50è journée mondiale de l’environnement. Une brochure sur les conséquences liées à la pollution plastique et les solutions alternatives disponibles et exploitables a été éditée et diffusée. Une sensibilisation a été effectuée, le 2 décembre 2023, auprès des personnes porteuses de handicap sur le thème «environnement et inclusion sociale», dans le cadre de la journée des personnes vivant avec handicap. Cela a permis à la cible et aux participants d’être entretenus sur les bonnes pratiques en matière de gestion de l’environnement et les emplois verts. L’archevêque de Cotonou a aussi exhorté la commission chargée de planifier les pèlerinages à organiser désormais des pèlerinages sans sachet plastique. L’archidiocèse de Cotonou est actuellement en cours de finalisation d’un partenariat avec la compagnie béninoise de propylène, promotrice d’une usine de régénération et de valorisation des déchets plastiques, pour la prise en charge de certains déchets spécifiques, dont les plastiques, au niveau des paroisses du diocèse. Un colloque sur l’écologie intégrale est en cours de préparation, etc.

Le Journal de NOTRE EPOQUE