Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Wilfried Léandre Houngbedji, directeur de la communication à la Présidence du Bénin sur l’ORTB : «Patrice Talon est une sommes de l’exigence, de la rigueur et des grandes ambitions. »

Dans le cadre de la célébration des 4 ans de prise de pouvoir du président Patrice Talon, Wilfried Léandre Houngbedji, directeur de la communication à la Présidence du Bénin était sur la télévision nationale ce dimanche pour apprécié le travail abattu depuis quelques mois.  Pour lui, Patrice Talon est exigeant mais c’est aussi un homme de grand cœur qui n’a rien de l’homme méchant pour lequel certains ont cru voir en lui.

«La méchanceté dont beaucoup de personnes essaient de couvrir le Président TALON est en réalité une manifestation de l’équité et de la justice tel qu’il en est le cas dans l’organisation des concours» a tranché Wilfried Léandre Houngbedji, directeur de la communication à la Présidence du Bénin. «La vision du Président TALON est bel et bien sociale et les résultats de sa gouvernance le prouvent à suffisance. Il faut juste voir que contrairement à la politique sociale de distribution de l’argent qui a prévalu jusqu’à 2016, nous sommes aujourd’hui à l’étape du social à travers des actions structurelles qui assurent le bien-être à tous et cela de manière équitable. L’effectivité de la déconcentration, la dématérialisation et les immenses réalisations dans le secteur tels que l’eau, la santé, l’éducation sont suffisamment évocateurs» a-t-il ajouté. «Lorsque les béninois vont se convaincre qu’au delà des richesses minières et autres, l’homme est la matière fondamentale qu’il faut pour le développement et il lui faut juste se convaincre de cela. Si ceux qui sont passés avant nous n’ont pas eu le courage de faire ce qui est bien. Il nous faut le faire aujourd’hui pour nous mêmes et pour nos concitoyens de demain.»

Il poursuit, « l’ambition du Président TALON pour le Bénin n’est en rien démesurée puisque nous savons travailler à avoir les moyens de notre politique. La dessus, notre pays se caractérise désormais par un sérieux qui lui permet de mieux canaliser ses finances à travers une gouvernance saine, de lever des financement, de créer davantage de richesse et surtout de mettre un terme à la dilapidation des ressources.»

Une anecdote sur le président Talon

«Il lui est déjà arrivé quand il était dans le monde des affaires d’organiser des sessions de formation à ses collaborateurs et de se retrouver lui même le jour de la formation dans la salle. Et il leur dit, je vais apprendre la même chose que vous pour éviter que vous ne me racontez pas n’importe quoi demain» note-t-il. Aussi, a-t-il abordé les réformes du président. «La mise en œuvre de la réforme du système partisan nous a donné la preuve de ce que le Président Patrice TALON s’emploie à tenir parole même sur le terrain politique. Les sacrifices qu’il fallu consentir et qu’il faut continuer de consentir pour l’aboutissement du système partisans sont autant de preuve de ce qu’au delà de la personne ou des envies de homme qu’il est, c’est le Bénin et son développement qui comptent par dessus tout. Le plus important n’est pas de lancer les projets sur fond de populisme. Il est plus judicieux de planifier rigoureusement les projets et de travailler à leur mise en œuvre effective dans la discrétion.» «Lorsque les béninois vont se convaincre qu’au delà des richesses minières et autres, l’homme est la matière fondamentale qu’il faut pour le développement et il lui faut juste se convaincre de cela. Il n’y a pas eu plus de pression fiscale, nous avons plutôt travaillé à élargir la base fiscale. Ce qui nous permet de mobiliser plus de ressources » continue Wilfried Léandre HOUNGBEDJI, Directeur de la communication à la Présidence du Bénin. «Ce n’est pas le chemin qui est difficile, c’est plutôt le difficile qui est notre chemin vers le Bénin de rêve. Depuis quand faisons nous les choses ici en pensant aux prochaines élections ? Notre devoir est de prioriser à tous les instants la mise ne œuvre des politiques durables, peu importe ce que cela doit nous coûter. »