Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

LE GEAI BLEU, la chronique de Kangny-Hessou Jean Damascène : Parakou aux pas d’énarques.

« KammƐ nze fↄ suu fei zuu(Dendi) » qui voudrait dire en français, « une seule main ne peut pas prendre la
sauce gluante », est un proverbe qui sous-tend l’engagement renouvelé des énarques de l’Union Progressiste à Parakou. Conduits par le diplomate Dramane Chabi Daouda ; des énarques de Parakou entendent donner lumière et couleur à la troisième commune à statut particulier du pays.
Le défi politique est de se faire élire dans un contexte de « crainte » de pandémie de covid 19 et de risque d’abstention record. Il n’en demeure pas moins que le débat municipal aura lieu avec cet avant goût des slogans de campagne de l’UP. Dramane Chabi Daouda comptera sans doute sur l’’honnêteté, la transparence
et l’intégrité qui le caractérisent pour capter durablement l’attention de l’électorat sur son leitmotiv : « Ne jamais trahir Parakou » ; un refrain mais aussi tout un projet de proximité locale et de promotion culturelle. Truthfulness is man’s value c’est-à-dire que la valeur de l’homme est d’être véridique.