Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Jacques AYADJI, Président du parti MOELE-BENIN au lendemain du 3ème Conseil National sur l'émission Zone Franche de Canal 3 Bénin  : “Moele-Bénin est en train d’avoir de l’emprise sur l’échiquier politique national.”

Au lendemain du 3 ème Conseil National du parti MOELE-BENIN, tenu à Azové, le Président Jacques AYADJI a passé au peigne fin l’actualité du parti dans l’émission Zone Franche de Canal 3 Bénin, de ce dimanche 25 juillet 2021. Ce fut une occasion pour lui d’aborder l’épineux problème du renouvellement de la classe politique béninoise. Pour lui le renouvellement de la classe politique n’est nullement le changement des vieilles personnalités politiques par des jeunes, mais d’opérer un changement profond de comportement.
“Le renouvellement de la classe politique ne revient pas à remplacer les vieux par les jeunes. Il s’agit de remplacer l’immoralité par la moralité, la malhonnêteté par l’intégrité, la traitrise par le patriotisme. Voilà le vrai sens que je donne et que Moele-Bénin donne au renouvellement de la classe politique. Voilà pourquoi je suis fier d’être à l’école du président Bruno Amoussou et à celle de la présidente Célestine Zanou sous le coaching de mon père Sylvain Adékpédjou Akindès tout en restant avant et après tout moi-même.” A-t-il affirmé.
Morceaux choisis des propos de Jacques Ayadji
“Au Conseil National d’Azovè, nous avons noté que Moele-Bénin a connu d’énormes adhésions.”
“Lorsque vous êtes d’une organisation, comme un parti politique, vous avez décidé de défendre une vision, une cause. Vous vous battez pour faire connaître cette cause.”
“Les signaux montrent que le meilleur reste à venir. La forme redoutable de Moele-Bénin commence à partir d’Azovè”
“Si des gens, quel que soit leur niveau dans le parti, en arrivent à aller à l’encontre des textes, ils subissent la rigueur des textes comme tout le monde.”
“Pour être militant de Moele-Bénin, il y a des démarches à mener. La plupart des démissionnaires n’ont pas franchi ces étapes.”
“A Moele-Bénin, il n’y a pas démission collective. Il n’y a même pas d’adhésion collective. Donc pour ceux qui sont venus parler de démission collective, nous leur avons demandé de produire des lettres de démission individuelle en prouvant qu’il était militant. Cela a été la débandade.”
“Moele-Bénin est conçu pour améliorer l’image de la politique au Bénin. Nous sommes là pour défendre une cause, une valeur, pour démontrer qu’on peut faire la politique autrement.”
“Croyez-vous qu’il soit bien que quelqu’un dans une organisation dise au président qu’il n’a pas le droit d’aller voir le Président de la République, d’aller voir le Président Bruno Amoussou derrière lui?”
“Vous avez remarqué que les démissions n’ont pas eu d’incidence sur la tenue effective du Conseil National.”
“Des militants et coordonnateurs du parti sont touchés tous les jours pour déstabiliser l’organisation. Mais il n’en a pas été le cas. C’est l’occasion de remercier tous les camarades qui ont résisté.”
“Ce n’est pas la 1ère fois que des cadres du parti sont suspendus. Vous avez le cas de notre directeur du protocole qui après un recours gracieux a été réhabilité. C’est aussi le cas de notre coordonnateur de la 16ème circonscription électorale. Lui également a été réhabilité. Certaines personnes pensent qu’elles sont trop fortes, indispensables.”
“Si moi-même, je commence à me mettre en marge de qui est prévu par le système Moele-Bénin, je serai rappelé à l’ordre. Nul n’est indispensable !”
“Je n’ai collecté aucun des dossiers de nomination. C’est le SG qui a été chargé de cela.”
“Il a été dit aux militants de l’Ouémé que le Président de la République a proposé le poste de préfet de l’Ouémé au parti et que j’ai refusé afin que lui, Ayindé, ne soit pas nommé. Je vous le dis, le Président de la République n’a jamais proposé la préfecture à Moele-Bénin. La préfecture qui nous a été proposé, c’est celui du Mono.”
“Je remercie tous les militants qui malgré tout ont fait le déplacement d’Azovè. 138 camarades étaient attendus à ce Conseil National; 123 ont répondu présents.”
“Moele-Bénin est en train d’avoir de l’emprise sur l’échiquier politique national.”
“Le renouvellement de la classe politique ne revient pas à remplacer les vieux par les jeunes. Il s’agit de remplacer l’immoralité par la moralité, la malhonnêteté par l’intégrité, la traitrise par le patriotisme. Voilà le vrai sens que je donne et que Moele-Bénin donne au renouvellement de la classe politique. Voilà pourquoi je suis fier d’être à l’école du président Bruno Amoussou et à celle de la présidente Célestine Zanou sous le coaching de mon père Sylvain Adékpédjou Akindès tout en restant avant et après tout moi-même.”