Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Dépistage de troubles visuels  : LIONS CLUB COTONOU SAPHIR fait dépister 300 apprenants au CEG DANTOKPA

Le ‘’LIONS CLUB COTONOU SAPHIR’’ en collaboration avec le ministère de la santé, le PNLMNT, ORCHIDIA PHARMARCEUTICAL IND ont pris l’initiative d’organiser une séance de dépistage  systématique de 300 de nos apprenants des classes de 3ème et de Terminales sur les troubles visuels. Cette activité qui s’est déroulée ce jeudi 12 novembre 2020 au CEG entre dans le cadre de l’un des axes sur lequel, le Lions Club international travaille ardemment.
La vue permet d’observer et d’analyser l’environnement par la réception des rayonnements lumineux et leur réfraction sur la cornée de l’œil, leur traduction en messages nerveux par la rétine, la transmission de ce message via le nerf optique et leur interprétation grâce au cerveau par la retranscription en une image tridimensionnelle. La vue est considérée comme le sens le plus important puisqu’il est la barrière du choix alimentaire. Nous croyons savoir si nous aimons un produit en le regardant. Grâce à ce sens nous pouvons déterminer d’un produit son aspect (mat ou brillant, limpide ou trouble), sa forme (sphérique ou aplatie) son état (liquide, solide ou gazeux) ainsi que sa couleur. Une équipe de huit personnes composée de médecins, et d’auxiliaires ont travaillé toute la journée de ce jeudi à faire des tests aux apprenants des classes de 3ème et de Terminales sur les troubles visuels. Le Professeur Soulé Alamou, qui conduisait ce détachement, s’est heurté à un cas ou son verdict est l’urgence d’une d’intervention chirurgicale. «Cet enfant aurait pu être opéré depuis ses trois ans, aujourd’hui il a 15 ans. Son cas est grave. C’est donc important ce que le Lion club Cotonou Saphir a initié » affirme l’ophtalmologue. «Nous avons remarqué aussi chez plusieurs d’autres enfants qu’ils n’arrivent pas à lire de loin. Ce sont des cas qu’on peut corriger avec la prescription de lunettes pour ces dernier » a t’il continué.
Pour Aumer Adandedjan, Censeur du CEG DANTOKPA, « Nul n’est ignorant de l’utilité des organes de sens qui facilitent l’existence humaine. Et en bonne place figure la vision autrement dit l’importance des yeux. La vision joue un rôle important à toutes les étapes de la vie. Faire de la vue une priorité de santé est non moins primordiale mais aussi salutaire ». «LIONS CLUB COTONOU SAPHIR  a compris qu’un enfant malvoyant prendra plus de temps à acquérir les compétences de base en lecture,  en écriture et en calcul qu’un enfant dont les facultés visuelles sont meilleures. La vue est l’un des sens les plus importants dans le développement de l’enfant. Ce qui justifie la cible de ‘’LIONS CLUB COTONOU SAPHIR’’ » ajoute-t-il. «Environ 80% de ce qu’acquiert l’enfant est obtenu par l’intermédiaire des yeux. Donc il est important de s’assurer très tôt que l’enfant a des yeux en bonne santé. Cette première phase donne priorité aux apprenants qui majoritairement constituent la couche la plus vulnérable mais nous croyons par l’entremise du président Abdoulaye BACHAROU qu’elle sera étendue sans doute dans le rang du corps enseignant et administratif incessamment car dans sa mission ‘’LIONS CLUB COTONOU SAPHIR’’ ne laissera sur le carreau aucune couche sociale » formule t’il comme vœu.
Abdoulaye BACHAROU, président LIONS CLUB COTONOU SAPHIR mandat 2020-2021 a pour sa part, a dit que c’est une opération qui était prévue pour septembre mais elle a été reportée pour novembre pour d’afin d’aider les élèves et même aux parents d’éventuels cas d’enfant détecté parce que tout ce que nous faisons au Lions Club c’est de porter une aide aux plus démunies.