Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Fête identitaire Odé ìbílè : L’honorable OGOUWALE plaide pour une paix durable à Savè

La première édition de la fête identitaire des shabè dénommée Odé ìbílè s’est tenue ce week-end pascal à Savè dans le département des collines. Cette fête à rassemblé les fils et fils shabè ressortissants des communes de Savè, Ouèssè et Tchaourou autour du thème intitulé “Le pays Shabè terre de paix et de brassage pluriethnique”. Ce thème a fait l’objet de conférence débat et de plusieurs panels animés par des universitaires et des hommes de culture. La cérémonie officielle a été marquée par un parterre de personnalités dont le Ministre de l’Enseignement Supérieur, le Président du Conseil Économique et Social et plusieurs députés. Dans l’ensemble, ces personnalités qui ont eu droit à la parole ont salué l’initiative de cette fête. Mais le député de la localité est allé bien au delà. Sans langue de bois et avec l’humilité qu’on luit connait, Romaric OGOUWALE a fait subtilement le lien entre la thématique de la fête et les évènements malheureux et cyclique observés en pays shabè. Pour lui en effet, ce n’est qu’en temps de paix qu’on peut avoir l’occasion de célébrer une fête Identitaire. Il est donc indispensable de dire non à la violence et de promouvoir la paix. Ceci reste d’autant plus important qu’une échéance électorale s’annonce encore dans quelques mois. Là dessus, le jeune député pense que les fils et filles shabè doivent trouver à l’interne, des ressources pour évites l’escalade de la violence. Le slogan auquel il invite les jeunes à adhérer c’est bien sûr “Plus jamais de violence en période électorale au sein des communautés shabè”. Il préconise le dialogue permanent “Nous devons nous assoir et nous parler entre frères chaque fois que le besoin se fait sentir” , a t il indiqué. Le député du bloc républicain en appelle donc à la responsabilité personnelle des fils et filles shabè afin que leur terre natale continue de porter fièrement les attributs de terre de paix et de concorde qui lui sont reconnus depuis la nuit des temps.