Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

ÉNERGIE : L’expertise béninoise sollicitée à la CEDEAO, Laurent Tossou prend les rênes de l’ARREC

La présidence de l’institution de Régulation de l’énergie électrique dans la zone ouest africaine change de main. Le béninois Kocou Laurent Rodrigue Tossou prend les rênes de l’Autorité Régionale de Régularisation de l’Électricité de la CEDEAO. Il succède ainsi au professeur Honoré Bogler, au poste depuis le 15 Avril 2016.

Par le biais d’une cérémonie fort simple mais empreinte de solennité, le Professeur Honoré Bogler passe le témoin à l’ancien directeur général de la Société Béninoise de l’Énergie Électrique, Laurent Tossou, ce mardi 19 Juillet 2022 à Accra au siège de l’institution. Ainsi, l’ancien membre du Conseil National de l’Autorité de Régulation de l’Électricité, Laurent Tossou devient le premier citoyen béninois à siégé dans cet organe de la CEDEAO. Créée en 2009, Laurent Tossou sera le troisième président de cette institution après El hadj Ibrahima Thiam et le professeur Honoré Bogler respectivement premier et deuxième présidents de l’Autorité Régionale de Régularisation de l’Électricité de la CEDEAO.

Le nouveau président, Laurent Tossou mesure l’immensité de la tâche qui l’attend et se dit prêt à affronter avec brio grâce au concours de ses pairs Dr Haliru Dikko et M Aly Mar Ndiaye, membres du comité de régulation, du personnel de l’institution et des partenaires techniques et financiers. “Nos objectifs ne pourront être atteints que par la mobilisation ndes ressources issues de la régulation du marché de l’énergie, la contribution des états membres de la CEDEAO, des investisseurs privés et des agences de développement en tant que partenaires techniques et financiers” déclarait Laurent Tossou dans son allocution de prise de fonction. En effet, Laurent Tossou met son mandat sous le signe de la relevation de certains défis dont l’accroissement de l’électricité régionale, de la réduction du coût de la production d’électricité, de la sécurité dans l’approvisionnement en énergie électrique, le développement de énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, le renforcement et l’atteinte des réseaux électriques, la poursuite et la mise en œuvre des réformes juridiques et institutionnelles de l’électricité.

Son prédécesseur n’émet aucun doute sur ses capacités pour l’atteinte de ses objectifs. “Monsieur Tossou possède sans doute les capacités techniques et managériales pour conduire l’ARREC, avec l’efficacité et la prévoyance requises, à la réalisation de ses objectifs principaux qui sont là réussite de la mise en place du marché régional de l’électricité et la mise en œuvre de la régulation de ce marché” dixit le président sortant, le professeur Honoré Bogler dans son intervention. Le nouveau président de l’institution, Laurent Tossou peut d’ors et déjà compté sur la franche et bonne collaboration du personnel de la maison dont il a la charge pour mener à bien ses actions. En témoigne la déclaration du chef de l’administration et des finances par intérim de l’ARREC, Ofosuhene Apenteng-Takyiako. “Nous vous assurons de la coopération du personnel de l’ARREC à travailler ensemble non seulement pour réaliser la vision de l’ARREC, mais aussi pour qu’elle soit classée comme l’institution de choix parmi les institutions et agences de la CEDEAO”, rassure Ofosuhene Apenteng-Takyiako.

Jeraud LANGANFIN GLELE