Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Qatar 2022/Retour de Jodel Dossou en équipe nationale : Les reporters et chroniqueurs sportifs en parlent

Dans la soirée du mardi 2 novembre 2021, le sélectionneur national des écureuils du Bénin a annoncé la liste des vingt-cinq joueurs convoqués pour prendre part aux rencontres Bénin vs Madagascar et RDC vs Bénin des 11 et 14 novembre prochain. Sur cette liste, on retrouve Jodel Dossou sanctionné pour faute grave lors du match contre la Tanzanie. Quel(s) est l’avis de quelques reporters sportifs sur le retour du joueur en équipe nationale juste après la sanction à lui infligée par Michel Dussuyer, sélectionneur national.
Éléments de réponse à travers cette interview réalisée par votre quotidien Notre Époque. Lisez plutôt……..

Karol Sékou, Chroniqueur Sportif

“Le retour de Jodel Dossou : << Absolument rien contre son retour. Mais, il fallait une sanction un peu plus corsé pour le joueur afin de désormais le prendre en exemple pour la génération à venir. Celui qui devrait être la vitrine de la discipline va commettre des délits, on le sanctionne et immédiatement, au prochain regroupement, on le rappelle, c'est déjà trop facile. Sa sanction a déjà créé des ennuis à l'équipe avec cette défaite à l'arrivée face à la Tanzanie sur notre stade rénové. Malheureusement, ça causera encore plus de soucis avec le reste du vestiaire. Reste à savoir si le coach a concerté les cadres de la sélection, je veux parler de Khaled Adénon, Michaël Poté avant de rappeler ce dernier. S'il a leur "Ok", tant mieux. Dans le cas contraire, cela ne fera pas bon ménage pour ces rencontres décisives à venir. Le coach, avec le retour de ce dernier doit avoir, à ma foi, un discours fort pour garder le moral de l'équipe. On sait tous, que Jodel est important pour l'équipe mais il faut reconnaître que nul n'est indispensable. On est dans un important virage des qualificatifs alors il faudra que ce dernier se contrôle. Surtout sa discipline pour le bonheur du peuple. Quand tu viens en sélection nationale, tu ne t'appartient plus mais tu deviens une valeur nationale qui doit prôner un bon exemple pour la génération future. Le coach, on peut se permettre de dire qu'il est actuellement sur la braise, et si déjà le retour de Jodel va encore endommager les chances du Bénin, il aurait lui-même choisir son cercueil.>>

Dohou Mensah, Chroniqueur sportif à Eyiyadé infos

“Le retour de Jodel Dossou en sélection. Bon à première vue on doit s’étonner. Puisque son exclusion était suivie de suspension d’un match. Et en principe le match de suspension pour moi doit être la rencontre de la 5è journée. Maintenant l’entraîneur reste le seul maître à bord pour décider de qui doit venir en sélection ou pas. Mais c’est comme les principes du football est tout autre au Bénin. Moi je pense franchement que c’est trop tôt de le ramener. J’espère que le sélectionneur n’a pas eu des pressions extérieures. Et qu’il a pris cette décision de le convoquer à son âme et conscience. Toutefois, c’est la victoire que le peuple veut mais je ne crois pas que c’est à n’importe quel prix”.

Steve Maurice Zounon ,chroniqueur sportif au journal Le champion

“On dit souvent “Dieu ne veux pas la mort du pêcheur mais qu’il se repentisse. Avant que le sélectionneur ne sanctionne Jodel Dossou , il a bien noté à ses patrons de la Fédération qui ont approuvé. Après la fédération a sorti un communiqué qui a clarifié les sans allant dans le sens de l’acte posé par le joueur. Ce qu’on sait. C’est que le joueur a écopé d’un match de suspension. Ce qui a été déjà observé. Est ce qu’il a versé l’amende. On ne saurait le dire. Dans tous les cas de figure, si le joueur n’est pas en règle, il ne pourra pas faire son retour. Et si Dussuyer l’a appelé. C’est qu’il a besoin de lui. Moi je voudrais qu’on soit désormais focus sur les deux rencontres à venir. Pour moi c’est un dossier clos. On a plus important que d’être toujours polémiste et se passer de l’objectif”.

Prosper VONDJEHOUNKO, journaliste, reporter/ chroniqueur sportif à la Radio Capp FM

“Le rappel de Jodel DOSSOU en sélection me semble logique. L’enjeu est de taille et devant un si grand défi, nul n’est de trop. Ce n’est pas la durée d’une punition qui corrige mais sa portée. L’effet que son exclusion a fait, la colère du public, les spéculations, c’est comme si il a été puni pour un an. Je veux bien croire que cela suffit pour qu’il apprenne. Maintenant, on a besoin de lui et celui qui a chassé a rappelé. Mais je pense que mentalement, il faut le travailler. Parce que pour moi, il a pris un coup. Il faut le travailler afin qu’il libère de nouveau son potentiel. C’est normal qu’on le rappelle. Le coach n’avait pas dit une durée relative à la sanction. Je suis sûr qu’il a déjà appris de l’erreur. Les stars sont ce qu’elles sont mais, je pense qu’il ne le refera plus jamais. Et c’est également sûr pour les autres. Les sorties nocturnes au campement ne les protègent pas. L’entraîneur a ses raisons de le rappeler. Une erreur ne dois pas retrancher le patriotisme à un citoyen. Les citoyens fâchés ont pardonné j’en suis sûr. Et tout se passera bien pour son retour. Bon retour à lui. Tomber n’est pas un crime. C’est refuser de se lever qui est criminel”.

Mémo Kouton, Chroniqueur sportif à Eketi info

“Personnellement je pense que son retour est le signe patent d’un manque de caractère du sélectionneur français. Pour quelqu’un qui a commis selon ses propres dires une faute lourde (Sortie nocturne sans autorisation), violant ainsi le code de conduite du groupe, la punition aurait été au delà de ce qui lui est infligé, c’est à dire un match de suspension plus une amende. Certes Dieu ne veut pas la mort du pécheur, mais je trouve que le coach a vite fait de baisser pavillon face à cette situation.
Par ailleurs, toujours selon moi, on a forcé la main à Michel Dussuyer même si ce dernier a répondu par un “non” cinglant. Vraisemblablement il a été mis devant le fait accompli par ses employeurs notamment la FBF qui lors d’une ses réunions a entériné sa sanction (Suspension d’un match plus amende). Cette décision de la faîtière impose de fait la convocation du joueur au sélectionneur puisque, la logique aurait voulu que les deux (Jodel et Michel) discutent de la situation avant convocation. Mais il (Michel Dussuyer) a reconnu en conf de presse que la dernière fois qu’ils se sont parlés, c’est lors du dernier regroupement quand il lui a annoncé son exclusion du groupe. Ce préalable qui a manqué est une preuve du forcing selon moi.
Dans l’un ou dans l’autre cas, c’est aux deux De passer à autre chose pour l’essentiel. C’est surtout au joueur de faire une introspection pour se racheter d’abord vis a vis de ses coéquipiers puis auprès du public sportif béninois qui a été choqué par son comportement. Au sélectionneur de montrer au groupe l’intérêt l’appeler pour la poursuite de la campagne des éliminatoires. Et montrer vraiment qu’il a besoin de ses services”.

Réalisation : Flavien Atchadé