Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

UAC-ENAM / Formation des journalistes de la presse énarque  : Les exigences de la presse écrite et du Web journalisme  passées au peigne fin.

Sur initiative du jeune énarque  Gaël Hessou, l’organe de direction du journal La Tribune des Énarques a offert une formation exceptionnelle à l’ensemble de ses journalistes à l’ENAM. C’était ce samedi 05 Décembre 2020 dans  la salle D2 de ladite école.

Par Steeve AVOGBANANON

C’est dans le souci  de renforcer les capacités de ses journalistes que le journal énarque a initié grâce à la bienveillance du confrère Gäel Hessou une séance de formation. Cette dernière , démarrée à 9h précises , s’est articulée autour de deux causeries . La première qui a porté sur l’écriture journalistique à l’ère du numérique a été prise en charge par Serge de Souza , journaliste consultant indépendant bilingue et blogueur sur RFI/MONDOBLOG.  Aujourd’hui , l’Internet fait de tous le monde des journalistes citoyens. Ceux-ci n’étant pas professionnels de la chose médiatique. Pour le formateur, << la première des choses que le web journaliste doit faire  , c’est se mettre en tête qu’il n’est pas un acteur de l’information  comme les autres.>> Mieux , <<il doit à chaque circonstance, se rappeler les règles de base de son métier de journaliste (règle de déontologie et d’éthique).>> Faisant d’une pierre deux coups , le formateur s’est fait le devoir de donner quelques astuces pouvant permettre au web journaliste de rester compétitif.

En ce qui est de la seconde causerie,  second module de formation , il  a été question des rudiments essentiels pour être un bon journaliste de la presse en général et de la presse écrite en particulier. C’est sans circonlocution que Venance TONONGBE, journaliste professionnel et enseignant à l’ENSTIC ( École Nationale des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication)  a fait l’inventaire de ce qui différencie  le journaliste professionnel  d’un simple citoyen. Pour le Communicateur, il s’agit essentiellement des qualités, aptitudes et précautions légales à prendre pour éviter d’être traité en cas d’infractions liées à l’information comme un citoyen simple.