Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

CAN 2021/Double confrontation du Bénin face au Lesotho  : «Les deux confrontations (…) sont très capitales», dixit Juste Patrick Houssou 

À quelques jours de la double confrontation Bénin # Lesotho et Lesotho # Bénin comptant pour les 3 ème et 4ème journées des éliminatoires CAN Cameroun 2022, Juste Patrick Houssou,  un passionné du sport roi et supporter féru des équipes nationales a accordé une interview à notre rédaction pour nous donner son avis sur cette rencontre. Pour Juste Patrick Houssou, il nous faut gagner forcément ces deux matches.

Le Bénin affronte samedi 14 novembre prochain, le Lesotho dans le cadre de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2022. Comment entrevoyez-vous ce match avec votre œil de supporter ?

Juste Patrick Houssou : Samedi prochain au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, nos Ecureuils affrontent le Lesotho pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2022. C’est un match capital. Les deux confrontations (Aller et Retour)  du samedi et mardi sont très capitales. Et nous n’avons pas droit à l’erreur. Nous avons vraiment besoin de ces deux victoires dans ce sens que ça va nous relancer pour la qualification. Je compte sur tout le public sportif et footballistique du Bénin pour jouer aussi leur partition. En tant que supporter, l’engouement est déjà-là, et depuis des semaines, nous nous organisons en notre sein avec la maison mère. Le Conseil national des supporters du Bénin (Cns-Ben) qui, déjà a pris parmi les associations des éléments d’animation. Ils ont commencé les entrainements. Il y a eu la dernière séance d’entrainement mercredi soir. Dieu merci, nous sommes en train d’entendre que le gouvernement donnera le quitus pour que les supporters participent au match.

 

Justement, quel sera le rôle des supporters que vous êtes en cette période de Covid-19 ?

C’est le premier match après l’avènement de la Covid. Donc, nous avons deux plans. Entant que supporters, nous avons deux plans. Au cas où nous n’aurons pas accès au stade, déjà le vendredi, il y aura des animations un peu partout dans Cotonou et Porto-Novo pour susciter, ne serait-ce que, même si nous serons au dehors, mettre l’ambiance pour accompagner notre Onze National. Donc, nous allons susciter la population et le public sportif béninois à sorti et à rester en union de prière pour accompagner notre équipe au cas où nous ne serons pas dans les gradins. Mais au cas où nous serons dans les gradins, comme on a  l’habitude de le faire, nous l’avons fait à la dernière CAN en Egypte, nous allons les accompagner par nos groupes d’animation, les pousser de la première jusqu’à la 90e minute pour avoir les trois point à domicile avant d’aller chercher une autre victoire mardi prochain en Lesotho.

 

Un mot sur la liste de Michel Dussuyer pour cette double confrontation

Par rapport à la liste de l’entraîneur, on ne peut que dire que Michel Dussuyer a choisi les meilleurs du moment en absence du capitaine Stéphane Sessegnon qui n’a pas de club. Le sélectionneur Michel Dussuyer respecte toujours ses principes de base. Si tu n’a pas de club, ça veut dire que tu n’es pas en jambes. Donc, il n’a pris que ceux qui sont actuellement compétitifs et qui jouent régulièrement dans leurs championnats. Nous ne pouvons que l’accompagner. Mais dommage que trois des éléments clés ne seront pas là. Avec la situation de Corona virus, les clubs ne les ont pas libérés. Ce n’est pas un problème. Nous allons faire avec ceux qui sont là et par la grâce de Dieu, nous aurons la victoire samedi prochain.

 

Votre mot de la fin…..

C’est déjà de demander à tout le Bénin Sportif, tout le Bénin footballistique à rester en union de prière avec l’équipe nationale. Dans toutes les contrées, chacun dans sa chambre, n’a qu’à prier très fort pour qu’on ait la victoire samedi prochain et que les mânes de nos ancêtres accompagnent le Onze National. Physiquement, que tout le monde se mobilise même si nous ne serons pas tous dans le stade, ne serait-ce qu’aux alentours du stade, il faut accompagner et motiver nos joueurs.

Pour finir, je voudrais dire un grand merci au président du Cns-Ben, Léopold Houankou, le président de la Fédération béninoise de football (Fbf) Maturin de Chacus et le Ministre des sports, Oswald Homeky pour tout ce qu’ils font pour mettre les supporters dans de bonnes conditions et leur accompagnement pour le Onze National.

Flavien Atchadé