Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Concours "Je maitrise les textes de mon pays" : Le top donné et les qualifiés pour la demi finale connus

«Nemo censetur ignorare lege». Cet adage qui signifie que « Nul n’est censé ignorer la Loi», exprime une fiction juridique selon laquelle une personne ne peut plaider devant un juge son ignorance de la loi.  C’est pour procéder d’une manière ou d’une autre à la vulgarisation des différents textes de la République, que le groupe Jeunes Juristes Engagés pour la promotion du Droit (JED), présidé par Innocent AHOUNOU a initié depuis 2020, le concours d’art oratoire “Je maîtrise les textes de mon pays”. 

La 3e édition de ce concours s’est ouverte ce samedi 09 avril 2022 dans l’amphithéâtre HOUDEGBE par sa phase éliminatoire. Après le discours d’ouverture de la présidente du comité d’organisation Heureuse Houlda HOUNZANDJI, le top a été donné pour les prestations des différentes équipes inscrites devant le jury constitué pour la circonstance. Huit équipes se sont inscrites pour cette édition à savoir : Cabinet CICÉRON, Cabinet Sentinelle, Royale Académie, Portalis, Thémis, Robert DOSSOU, Joseph DJOGBENOU, Les Maîtres de l’éloquence. 

Voici les thèmes par équipe :

1er thème : L’Institut National de la femme : une avancée pour la protection des droits de la femme au Bénin ?
Équipes : Royale Académie et Cabinet CICÉRON

2ème thème : le nouveau-né : entre le patronyme du père et de la mère.
Équipes : Portalis, Les maîtres de l’éloquence, Équipe Robert DOSSOU

3ème thème : l’interruption volontaire de grossesse : un crime ?
Équipes : Thémis, Cabinet Sentinelle, Equipe Joseph DJOGBENOU

Le jury qui a évalué et jaugé le niveau des équipes relativement au premier thème se présente comme il suit : 

* Angela KPEIDJA ( Journaliste et chef service Web de l’ORTB)
* Mozart ELISHA ( Directeur Exécutif de LégiBénin)
* Médard KPONSENON ( Chef de la Division des Contentieux de la cellule Juridique du Ministère de la Défense). Il a présidé ce jury.

Le jury qui a évalué et jaugé le niveau des équipes relativement aux deuxième et troisième thèmes se présente comme il suit :

* Prince-Serge AGBODJAN ( Rapporteur Général de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme)
* Docteur Expédit OLOGOU ( Docteur en Sciences Politiques, Chargé des Programmes à la Fondation Friedrich Ebert)
* Docteur Mathieu DEHOUMON ( Docteur en Droit Privé, Secrétaire Scientifique de la Chaire UNESCO des droits de la Personne Humaine et de la Démocratie). Il a présidé ce jury.

Les équipes présentent avant la phase éliminatoire, un document qui est apprécié par le jury. De plus, la prestation et la défense de la thèse de chaque équipe sont aussi notées. Au terme des différentes prestations, les équipes qui ont pu tirer leur épingle de jeu pour les demi finales prévues pour le 23 avril sont: 

*Cabinet CICÉRON
* Royale Académie
* Portalis
* Thémis
* Robert DOSSOU
* Joseph DJOGBENOU

Les différentes thématiques pour les demi finales sont des relatives à des sujets brulants de l’actualité. 

-Le secrétaire exécutif de la commune : l’ordonnateur principal du budget ?

-Le ticket présidentiel, l’instauration d’un régime politique surpuissant ?

-La Cour des comptes : une institution politisée ?

Intégralité du Discours de la présidente du comité d’organisation du concours d’art oratoire Je maîtrise les textes de mon pays

Mesdames et Messieurs,

Chers membres du jury,

Monsieur le Président du groupe des Jeunes Juristes Engagés pour la promotion du Droit (JED),

Mesdames et Messieurs les membres du comité d’organisation du concours d’art oratoire Je maîtrise les textes de mon pays,

Chers participants et participantes au concours d’art oratoire Je maîtrise les textes de mon pays, troisième édition,

Honorables invités,

“L’exercice de la conviction recèle une part de violence, puisqu’il s’agit de capter l’attention de l’autre pour le faire renoncer à ses idées et le faire adhérer aux nôtres” a affirmé Bertrand Périer, avocat et enseignant français spécialiste de l’art oratoire.

Aujourd’hui nous sommes venu célébrer la parole, les génies de l’art oratoire.

C’est donc un honneur et un immense plaisir pour moi d’être présente en ce jour à la troisième édition du concours d’art oratoire Je maîtrise les textes de mon pays.

Je voudrais, avant tout, au nom du Comité d’Organisation que je représente , adresser mes sincères remerciements au groupe des Jeunes Juristes Engagés pour la promotion du Droit, à son Président, à tous ses membres et collaborateurs, qui portent avec cœur et détermination, l’idée de ce projet.

Mes remerciements vont également à l’endroit des membres du jury qui sont les acteurs principaux du bon déroulement de ce concours car ils détiennent le pouvoir de décision. Ils ont accepté donner de leur temps malgré leurs différentes occupations.

Je tiens à remercier tous nos partenaires notamment l’Université d’Abomey-Calavi sans qui nous ne serons dans cette salle, le Ministère du numérique qui a accepté mettre à notre disposition des ouvrages, la bibliothèque Bénin Excellence qui nous a gracieusement offerte des bons d’abonnements pour l’équipe gagnante, LEGIBENIN, le Barreau du Bénin qui a accepté nous accompagné en offrant des stages aux cinq membres de l’équipe gagnante dans des cabinets.

Mesdames et messieurs,

Je voudrais m’acquitter d’un agréable devoir, celui de vous traduire, à vous, partenaires, anciens lauréats, invités et membres du jury les salutations chaleureuses. Votre présence témoigne du prix que vous accorder à cette modeste initiative.

Au Bénin, le pouvoir de légiférer des lois revient à l’Assemblée Nationale. Elle joue un rôle très crucial dans le mode de gestion du pays. Pour arriver à un développement effectif de la nation, l’implication de la jeunesse s’avère indispensable. C’est en raison de cela que le groupe des Jeunes Juristes Engagés pour la promotion du Droit (JED) organise depuis bientôt trois ans un concours d’art oratoire dénommé Je maîtrise les textes de mon pays. Ce concours s’oriente vers la couche juvénile en particulier les étudiants et étudiantes de nos universités privées et publiques et vise à permettre une meilleure appréhension des textes en vigueur dans notre pays le Bénin.

À cet effet, différentes équipes s’affrontent pour débattre de certaines thématiques et pour convaincre l’auditoire ainsi que le jury puisqu’à la fin un vainqueur sera désigné. Le concours d’art oratoire Je maîtrise les textes de mon pays se déroule en trois phases à savoir : la phase préliminaire, la demi-finale et la finale.

Neuf (09) équipes au départ maintenant huit (08), ont décidé, en ce jour de la phase préliminaire du concours d’art oratoire Je maîtrise les textes de mon pays, d’entamer l’aventure de la troisième édition dudit concours. Les équipes auront à plancher sur trois thématiques à savoir :

– L’interruption volontaire de grossesse: un crime?

– Le nouveau né, entre le patronyme du père ou de la mère .

– L’Institut National de la Femme : une avancée pour la protection des droits de la femme au Bénin?

Il ne fait aucun doute que ces différents thèmes sont d’actualité dans notre pays. Ce qui témoigne de l’importance de les aborder.

Je nous invite donc à suivre de manière attentive le passage des différentes équipes qui nous permettra d’enrichir notre savoir en matière de textes en vigueur dans notre cher et beau pays le Bénin. Car, comme le dit ce célèbre adage “Nemo censetur ignorare legem” c’est-à-dire “Nul n’est censé ignorer la loi”.

Je vous remercie