Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

"Leadership de tous les acteurs dans le monde académique" : Le ReFEST en parle autour d’une table ronde à Lomé

En prélude de la journée mondiale des droits des femmes, le Réseau des Femmes de l’enseignement Supérieur (ReFEST) a organisé une table ronde. Elle a connu la participation de plusieurs étudiants et docteurs à l’université de Lomé.

Ce vendredi à l’université de Lomé le Réseau des Femmes de l’enseignement Supérieur a organisé une journée de réflexion sur le thème “Leadership de tous les acteurs dans le monde académique.”
Plusieurs autorités et participants étaient présents. Selon dame Kpegba, 2eme vice présidente de l’université de Lomé, le 8 mars demeure une journée pertinente. Cette journée permet de constater le chemin parcouru, mais aussi de comprendre les défis à venir car le chemin est encore long . Le thème de cette table ronde implique les partis prenantes. Précise t-elle. Elle notifie pour finir que l’université de Lomé est disponible et soutien les efforts du ReFEST pour tous les actions positives. Les participants ont bénéficié de plusieurs prestations artistiques. La présidente du ReFEST Dr Ayélé d’Almeida a expliqué le but principal de cette journée tout en précisant que sans la participation imminente de la femme dans les luttes de l’égalité et du genre les exploits seront impossible à réaliser. Les femmes doivent se mettre ensemble pour gagner ensemble. A laissé entendre la présidente dans son discours.
Notons que le Dr Abbey, le Dr Sokpoh, le Dr Kuagbénu et la béninoise Sonia Allowakinou consultante- formatrice en éducation et le genre invité pour cette table ronde ont animé un débat sur le thème de la journée “le leadership de tous les acteurs dans le monde académique”. Sonia Allowakinou, béninoise, consultante-formatrice en leadership, éducation et genre a spécialement touché les réalités de la société en mettant un accent sur les comportements de la femme et de la jeune fille. Elle a donné les rudiments nécessaires pour briser les barrières de peur et de la honte pour affronter les réalités de nos jours et ceci dans plusieurs domaines de la vie.
Les filles étudiantes ont été satisfaites des rudiments qu’elles ont reçus au cours de cette table ronde. La présidente du ReFEST, madame Ayélé Fafavi D’Almeida, promet plus d’action par les femmes dans les jours à venir. Elle se dit satisfaite par cette initiative de table ronde qui donne un plus pour la nation togolaise mais en particulier pour les femmes milieu universitaire.

Aristide ABIDJO