Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Sur Golfe TV ce dimanche : «Le Président Arnaud Acakpo sera à l’œuvre, gérer les hommes… » selon Charles Féridjimi COSSY

L’émission “Ma part de vérité ” de ce dimanche 09 Février 2020 a reçu Charles Féridjimi COSSY, Président de la Fédération des Jeunes Chefs d’entreprise du Bénin et Président du Consortium “Agir Maintenant”. Une occasion pour lui de se prononcer sur le nouveau bureau de la CCIB et de la nouvelle loi sur les PME.

“Les PME béninoises à l’ère des grandes réformes”, c’est le thème de ce rendez-vous télévisuel. Pendant 90 minutes, l’invité qui est aussi membre du Groupe de Travail Technique pour l’amélioration du climat des Affaires Doing business et de la Commission Nationale pour l’emploi a abordé sans langue de bois les sujets d’actualité relatifs à l’environnement des affaires, au secteur privé et au développement des PME. L’amélioration du climat des affaires, le classement du Bénin dans le rapport Doing business sont autant de sujets qui seront abordés. «Je salue ces réformes. Je crois que nous sommes à l’heure de l’expérimentation. C’est la responsabilisation des acteurs…Nous avons une assemblée consulaires capable de promouvoir l’esprit consulaire…nous connaissons le nouveau patron de l’administration consulaire en la personne du secrétaire général, il peut faire le job.» lance l’invité au sujet de la Ccib réformée. «Le Président Arnaud Acakpo sera à l’œuvre, gérer les hommes etc. Une note ministérielle fixe déjà tout le monde sur les responsabilités…Les ressources ne doivent plus servir seulement aux voyages de prestige, il faut investir dans les renforcements de capacités et autres. Il est souhaité que la nouvelle assemblée consulaire puissent donner raison à ceux qui pensent qu’ils peuvent faire mieux» ajoute-t-il.

Charles F. COSSY, Pdt Fejec/Bénin, membre du groupe de travail technique pour l’amélioration du climat des affaires Doing Business et de la commission nationale pour l’emploi souligne qu’elle est la bienvenue. Parlant de la nouvelle loi sur les PME. «Il nous reste maintenant à voir comment démocratiser le contenu de cette loi. Nous devons nous mettre au pas, nous formaliser. Nous allons discuter avec toutes les organisations patronales pour que cette loi soit vraiment profitable. Cette loi est vraiment salutaire pour notre pays. ..je salue le travail qui est fait avec le ministre Modeste Kérékou pour que nous puissions y arriver…Mais, au-delà de la loi, comme nous le disons au sein du consortium Agir Maintenant que nous présidons, c’est d’aller au-delà de la loi pour identifier les meilleurs canaux, un pacte PME Bénin, afin que le gouvernement et les grandes entreprises puissent mieux accompagner les PME…» fait il savoir avant de conclure. « On ne sera pas pessimiste. Nous allons continuer de faire le plaidoyer. Il faut que les résolutions, les propositions soient prises en compte».