Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Guiness World record : Le plus grand globe terrestre du monde au Bénin

Cest l’hotel Golden Tulip de Cotonou qui abrite le plus grand globe terrestre du monde. Une oeuvre gigantesque qui entre dans le Guinness record ce jeudi 21 Avril 2022. À travers sa réalisation Caroline Chaptini reçoit le certificat Guiness World record.

Un projet osé. L’objectif est atteint. Caroline Chaptini réalise le plus grand globe terrestre du monde en matériaux recyclés jamais réalisé. Cette uvre ne pourra être effective sans le soutien du groupe Chagoury Frères. Ayant porté le projet avec Caroline Chaptini, jusquà sa réalisation complète, le groupe Chagoury Frère témoigne son attachement au Bénin.
«Pendant longtemps ce projet a été mon rêve» informe Caroline Chaptini. Elle se réjouit donc de ce rêve qui devient une réalité malgré les barrières. A l’entendre, «Après avoir frappé à de nombreuses portes qui sont fermées, j’ai été présenté par maître Richardo Wehbe a une personne qui a cru en moi, Feu Tony Chagoury». Ce dernier pour qui’le souhait était que le projet se fasse dans son 2ème pays le Bénin. Composée de plus de 500000 bouchons et déchets plastic, soit près de 5 tonnes, la réalisatrice souligne que «ceci n’est que la collecte de quelques mois, à petite échelle. Imaginez-vous, l’impact des déchets à plus grande échelle. Chacun de nous peut faire un petit effort dans l’intérêt de la planète ».
La réalisation de ce gigantesque chef duvre a été une réalité grâce au groupe Chagoury. Pour Joseph Chagoury, représentant du Groupe Chagoury Frères «Grande est notre joie de voir se concrétiser un rêve de Tony Chagoury». Pour celui-ci, il sagit à travers cette œuvre, «d’inciter les talents béninois à figurer aux aussi dans le prestigieux Livre Guinness des records». Un livre qui selon Joseph Chagoury, «collectionne à la fois les prouesses humaines et naturelles reconnues au niveau international». Par cette opportunité donnée à Caroline Chaptini au Bénin, «le nom de notre pays figurera aussi dans ce prestigieux livre». Il sagit de «la seule et unique aspiration du groupe Chagoury Frères en tant que sponsor de ce projet était en effet de poser cette uvre sur le territoire béninois». «Géant de 10 m de diamètre, réalisé en matières recyclables, sur structures en acier, comporte sur sa surface environ 60 drapeaux de pays du monde», Joseph Chagoury fait savoir que cela respecte bien l’écologie. Ainsi, pour lui, «à la fin de l’exposition, les déchets seront rachetés par une société de notre groupe et seront utilisées dans nos usines. Les recettes ainsi générées par cette vente de déchets iront aux organisations caritatives luttant contre le cancer infantile».

Le ministre Jean Michel Abimbola, confiant de ce que cette uvre soit «une construction artistique à la fois audacieuse et singulière : le plus grand globe terrestre du monde en matériaux recyclés jamais réalisé», il salue tous ceux qui ont contribué à sa réalisation. Il dira: «Imaginons justement une terre colorée aux emblèmes des différents pays qui la composent. Imaginons un globe merveilleusement drapé et enveloppé de matériels recyclés». Jean Michel Abimbola pense donc que «c’est la métaphore dun bien commun, la terre, quon propose d’arracher à leffet de serre, aux tortures quon lui inflige, aux désastres écologiques qui nous est ainsi offerte à voir. C’est surtout une oeuvre d’art gigantesque au volume impressionnant réalisée par une des artistes les plus engagées dans le mouvement écologique, Caroline CHAPTINI», fait savoir le ministre. «Outre sa capacité à émouvoir et à porter ce discours, cette uvre est aussi une réelle performance. Elle se situe, du reste, dans la continuité de la carrière de l’artiste », confie le ministre. «Après avoir réalisé la plus grande mosaïque avec des bouchons de bouteilles ; la plus haute sculpture créée à partir de bouteilles en plastique, puis, le plus grand ouvrage recyclable sous forme de drapeau géant, Caroline CHAPTINI est sur le point de battre un autre record basé sur la conscience environnementale à travers ce globe terrestre conçu avec des matériaux recyclables». A entendre le ministre, «à lheure où le Bénin célèbre les riches trésors royaux de retour sur leur terre natale et les uvres de lart contemporain, il est tout à fait juste que des sensibilités artistiques dautres horizons, viennent participer à la fête ou viennent y faire écho». Ces oeuvres et celle de Caroline CHAPTINI sinscrivent, de ce fait, selon Abimbola, «dans la vision globale du gouvernement qui veut faire du Bénin une terre dart et deffervescence de la création, quelle soit contemporaine ou patrimoniale».