Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

POLITIQUE AU BÉNIN : Le mouvement,”Le Bénin en Marche” devient désormais un parti politique

Réuni en congrès constitutif ce samedi 13 mars 2021 au palais des congrès à Cotonou, << Le Parti Le Bénin>> quitte le statut de mouvement et devient un parti politique. La déclaration a été faite par Jock ADAMMADO, président du parti.


Voici ci- dessous le discours du Président.

Discours du président du Parti Le Benin en Marche
Mesdames et Messieurs, vous me permettrez de vous proposer de nous tenir debout pour saluer, en ce jour du 13 mars, la mémoire d’un Homme : J’ai nommé, avec déférence, Monseigneur Isidore de SOUZA, décédé le 13 mars 1999.
Le plus précieux souvenir que nous associons à cet ouvrier de notre édifice démocratique, plus de 20 ans après son entrée dans la félicité éternelle, résulte de son devoir de réponse à l’appel de la patrie.

Cet appel, chacun de nous, à l’instar de tous les leaders qui ont marqué du sceau de leur engagement l’histoire de notre humanité, le reçoit à un moment ou à un autre de son existence. Il s’en suit alors, le moment-que certains qualifieraient d’épineux- de souscrire à une des deux options magistralement résumées par Frantz Fanon qui, au-delà de l’individu, engage toute une génération, lorsqu’il écrit dans son testament intellectuel intitulé “Les Damnés de la terre” : « “Chaque génération doit, dans une relative opacité, affronter sa mission : la remplir ou la trahir “.
Qu’il vous souvienne, mesdames et messieurs, que le 02 décembre 2020, à l’occasion de la sortie officielle de notre mouvement, nous avions professé que cette assertion gouvernait notre initiative de porter sur les fonts baptismaux, notre formation politique dont le leitmotive est la préservation de nos acquis sur fond d’engagement citoyen. L’adhésion massive que nous avons enregistrée au sein des 77 communes de notre pays nous a confortés dans cette position longuement et mûrement réfléchie.
Aujourd’hui, après de longues semaines d’échanges avec nos concitoyens, surtout la jeune génération, celle de tous les espoirs, celle de toutes les promesses, celle de tous les enjeux, le pas que nous posons s’est imposé. Un pas peut-être accéléré, mais un pas assuré et assumé.
En effet, lorsque les circonstances l’exigent, nous devons assumer nos responsabilités, avec prudence – j’en conviens- mais sans laisser l’incertitude et la crainte du lendemain ébranler notre ardeur.
C’est bien la raison pour laquelle, des femmes et des hommes d’âges et de conditions sociales divers se sont réunis au sein du creuset Le Bénin en Marche pour participer encore plus activement à l’œuvre de construction de notre pays avec des idées nouvelles et une façon de faire un peu différente.
Chez nous, qui devient désormais chez vous, nous privilégions le mieux vivre ensemble !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, nous plaçons le citoyen au cœur de l’action !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, la noblesse de l’action politique est restaurée !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, la formation des militants et des aspirants est un levier capital !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, la conviction et la foi en notre vision sont les fondements de notre action !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, la proximité avec le peuple est une réalité !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, les plus jeunes de nos écoles, collèges, lycées et centres universitaires sont pris en compte à travers des modules d’initiation au leadership avec un accent particulier sur le sens du devoir et la valeur du service !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, l’orientation professionnelle du militant constitue un axe stratégique de notre projet de société !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, le militant apprend à se prendre en charge !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, nous garantissons le mieux-être socio-économique des adhérents en leur offrant un accompagnement et un encadrement qui leur permettent de jouir des opportunités qu’offre le système de gouvernance actuel ponctué de réformes dans différents secteurs.
Chez nous, qui devient désormais chez vous, le militant est encouragé à œuvrer pour le développement de sa localité en s’intéressant aux initiatives de promotion à la base !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, le citoyen devient une femme ou un homme averti !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, le citoyen ne subit plus l’action publique, il y participe activement au niveau de la sphère qui est à sa portée. Mais surtout, et encore, il progresse en s’appuyant sur son capital d’expérience.
Chez nous, qui devient désormais chez vous, le militantisme ne se marchande plus, il s’assume et se revendique !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, l’authenticité de l’esprit de la réforme du système partisan constitue le pilier de notre action !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, le pouvoir d’agir du citoyen est révélé !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, Le Bénin est en Marche et nous avançons !
Chez nous, qui devient désormais chez vous, le bien et le beau de l’action gouvernementale est promu et soutenu. Mais, conscient qu’aucune œuvre humaine n’est parfaite, nous prônons et œuvrons pour l’amélioration continue.
Afin de jouer notre partition, nous avons mis sur pied un creuset de cadres et experts qui examinent les choix de la politique gouvernementale. Ils sont répartis dans les différents comités techniques du parti : Éducation, santé, justice et droits de la personne humaine, Economie et Finances, Aménagement du cadre de vie, Développement des infrastructures de transport, Énergie, Eau, Production locale et industrialisation, agriculture, élevage et pêche, réforme administrative, réforme institutionnelle, Développement du numérique, sécurité intérieure, insertion professionnelle et promotion de l’auto-emploi, promotion de la bonne gouvernance, autonomisation des couches vulnérables, initiative à la base et développement local, mutualisation des initiatives et microfinance, décentralisation et gouvernance locale, promotion de la citoyenneté, intégration africaine, commerce et échanges internationaux.
Vous comprendrez donc que notre soutien à l’action gouvernementale ne se traduira pas à travers de la propagande mais plutôt à travers des contributions de qualité pour le bien de toutes et de tous.
Et parce que les pistes d’actions que nous avons décidé d’emprunter, au regard de leurs urgentes exigences, ne sauraient s’accommoder de procrastination, nous déclarons, convaincus que notre partition sera déterminante pour l’harmonie de la symphonie de l’œuvre en cours de réalisation et dont chaque béninois est désormais fier et jaloux, qu’il n’y aurait pu y avoir d’autre moment que maintenant. Pas demain, encore moins après-demain, mais aujourd’hui, ici, partout et toujours.
Ainsi, du haut de cette tribune, j’adresse mes chaleureux mots de gratitude et de félicitation en direction de tous nos militants réunis simultanément au sein de nos communes, ce matin pour se conformer aux mesures de lutte contre la propagande de la COVID 19. Mes mots de gratitude vont également à l’endroit de toutes les personnalités et personnes dont le soutien nous a toujours été acquis. Nous leur en savons gré.
A vous, chers militants, l’appel solennel que je vous adresse est celui de la persévérance, de l’engagement toujours renouvelé, de la résilience et de la détermination.
L’action que nous posons ce jour représente le premier pas d’une longue marche au bord d’un long fleuve qui ne sera pas toujours tranquille.
Les obligations familiales, les contraintes professionnelles, les frictions du vivre-ensemble, le culte de l’individualisme, les défis personnels, les propositions alléchantes et parfois l’oppression, sont autant de facteurs à l’épreuve desquels notre engagement devra résister.
Nous devons faire mieux, sinon plus, que tout ce qui a été fait depuis que les générations précédentes qui se sont battus pour l’égalité des droits politiques et sociaux.
Avant eux, leurs parents ont réclamé l’indépendance, au prix parfois du sang.
Les parents de ceux-ci, esclaves, ont gagné leur liberté. À chaque époque, ses problématiques. A chaque génération ses préoccupations.
La nôtre, c’est celle de citoyens qui s’intéressent, et au mieux, s’engagent dans l’action publique dans le but ultime de l’amélioration du vivre ensemble.
C’est pourquoi, à vous, qui avez toujours pensé que la politique n’est pas l’affaire des gens bien, nous voudrions tendre la main afin que l’impact de vos actions en redore le blason.
A vous dont la frustration et l’intrigue politique ont atténué l’engagement, venez avec nous et ensemble, nous panserons vos blessures !
A vous dont le militantisme franc et assidu a souvent été troqué contre des considérations d’un autre ordre, venez à nous et vos efforts seront valorisés.
La politique est l’affaire de tous !
C’est donc, nourri de l’espoir, devenu presque certitude, que nous y parviendrons ensemble que je voudrais consacrer l’exercice de ce devoir citoyen collectif, qui nous est désormais doux plaisir, en déclarant solennellement constitué Le Parti Le Bénin en Marche.
Vive le Bénin !
Vive Le Bénin en Marche !
Avançons !

Yves Gbènanfa LOKOSSOU.