Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Société : Le Lions Club Cotonou Doyen célèbre ses noces d’Eméraude

Le plus vieux Club Lions du Bénin fête ses noces d’Eméraude. 40 ans déjà que le Lions club Cotonou Doyen a vu le jour. Pour marquer l’évènement, une manifestation grandeur nature a été organisée, samedi 6 novembre dernier à Cotonou.

Les Lions du Club Cotonou Doyen auraient souhaité une célébration à la hauteur des actions sociales et de bienfaisance réalisées çà et là sur l’ensemble du territoire national pendant ces 40 ans dernières années. Mais respect des dispositions liées à la Covid oblige, la célébration s’est voulue réduite dans le strict respect des gestes barrières. Sauf que cela n’aura rien ôté à l’élégance et) la prestance de cette soirée anniversaire qui sans aucun doute, fera date dans l’histoire du lionisme au Bénin. Elégance et sobriété se sont données la main pour cette célébration qui a eu lieu en présence des officiels du district et des membres du club. Le Gouverneur du District 403 A4 Jeannot Mathieu Agboton, le PPCG Francis da Silva, la présidente de zone Eunice Loisel et bien d’autres présidents des Clubs et past-officiels du club, ainsi que des membres de Leo Club ont pris part aux manifestations qui ont démarré par l’installation des officiels, la traditionnelle minute de méditation et l’exécution de l’hymne national suivi de l’hymne Lions. Passée cette phase protocolaire, le président du Lions Club Cotonou Doyen, Magloire Dato a présenté son discours sur l’état du Club.

Parcours élogieux

« Je me trouve jeune pour prendre la parole lors de la célébration du 40ème anniversaire du Club Doyen, le premier Club Lions du Bénin », introduit-il. Dans son adresse, le président Dato a indiqué qu’il y a 40 ans que le premier Club Lions du Bénin, le club Cotonou-Doyen a reçu sa charte avant de se livrer à un petit cours d’histoire. En réalité, explique-t-il, le Dahomey a vu naître son premier Lions Club le 27 juin 1960 parrainé par le club de Douala. Avec la radicalisation de la “Révolution”, ce club a dû se mettre en veilleuse pour sa survie. Malheureusement par lettre en date du 28 avril 1978, le président international Joseph M. McLOUGHLIN prononçait l’annulation de cette première charte. Le 31 janvier 1981, un nouveau club est créé et le samedi 7 novembre 1981, au restaurant “La Pirogue” d’Abomey Calavi, la nouvelle charte sera reçue par le président-fondateur Olivier Johnson des mains du gouverneur Jaap Spiering du Nigéria. Ce premier bureau était composé du président fondateur feu Olivier Johnson, du secrétaire feu Félix Akan et du trésorier feu Théodore d’Almeida.

« Depuis sa création, ce Club, gardant fidèlement la devise du mouvement international et de son fondateur Melvin Jones, « Nous servons », a permis à l’imagination, à l’intelligence, à l’ardeur et à l’enthousiasme de tous ses membres, de s’exprimer pleinement. Le dynamisme a été démontré par une générosité au service de ceux qui en ont le plus besoin, soit directement par des accompagnements de toutes sortes, soit par des manifestations pour récolter des fonds », soutient fièrement Magloire Dato. Selon lui, ce magnifique parcours constitue un héritage pour le présent et une motivation pour le futur, même si tout ne s’est pas joué sans difficulté. « Notre club ne manque pas de difficultés. Mais, demeure la meilleure école du lionisme », poursuit-il. Après 40 années d’existence assidue, Cotonou-Doyen compte 56 membres dont 52 hommes et 4 femmes. On y dénombre 37 membres actifs, 4 membres éloignés, 6 membres privilégiés, 2 membres affiliés et 7 membres à vie.

Au service de la communauté

Rien que pour le mandat en cours, le club a déjà réalisé quatre œuvres propres et trois œuvres communes donc au total sept œuvres en cinq mois, preuve de son dynamisme et de la détermination de ses membres pour qui, l’altruisme reste une action quotidienne. « Cet anniversaire, au-delà du caractère festif et solennel doit nous permettre de nous projeter déjà dans les 10 années à venir pour célébrer les 50 ans de notre prestigieux Club », laissera entendre aussi le président dans son adresse. « Prenons donc tous ensemble notre élan pour continuer davantage à promouvoir le service à la communauté, l’engagement de respecter nos obligations de membre, à accroître la compréhension et l’amitié », conclut-il.

En attendant d’en arriver là, le club s’est imposé de reconnaître le mérite de ses anciens dirigeants à qui des tableaux d’honneur et de reconnaissance ont été offerts. Francis da Silva, l’un des membres les plus anciens fera ensuite un témoignage sur les origines du club. Le gouverneur District 403 A4 Jeannot Mathieu Agboton pour sa part n’a eu que des mots de félicitations et d’encouragement à l’endroit des responsables et membres du club pour leur détermination à maintenir haut le flambeau du lionisme, pionniers qu’ils ont été sur ce sentier. Des messages à l’agape, il n’y aura qu’un pas, pour entamer la seconde phase de la fête, celle consacrée à la dégustation des mets du terroir, arrosés de toutes sortes de saveurs. Cette soirée a également connu la participation des Lionnes du club parmi lesquelles, une Miss a été élue à l’occasion. Des anecdotes, des histoires, des messages de sensibilisation et d’exhortation, il y en a eu également tout au long de cette soirée qui s’est prolongée par la coupure du gâteau des 40 ans et une belle soirée dansante.