Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Développement de la cité historique d’Abomey  : L’Association Hêfounmêwê Hènonsoudé sur les fonts baptismaux

(La grande union des filles et fils du plateau d’abomey est née)

Le stade municipal d’Adjaxito (Abomey) a accueilli dans la matinée du samedi 06 mars 2021, la cérémonie d’ouverture de la création de l’Association Hêfounmêwê Hènonsoudé. Partie d’un simple forum WhatsApp sur une initiative de Prince Dounan, cette association qui a pour devise « Amour, Développement et Réconciliation » se veut un creuset de rassemblement des filles et fils du Plateau d’Abomey, leurs conjoints et conjointes et toute personne de bonne volonté, des six (06) communes à savoir : Abomey, Agbangnizoun, Bohicon, Djidja, Za-Kpota et Zogbodomey.
Devant une assistance composée de membres issus de la Diaspora et des nationaux, des autorités à divers niveaux, des têtes couronnées et autres curieux des grandes fêtes, que Christian Kodjogbé, président du Comité d’organisation a ouvert le bal es allocutions. Tout en souhaitant la bienvenue aux participants, il a émis le vœu que les assises se déroulent dans de bonnes conditions.
A sa suite, Armand Zinzindohoué, Président du Comité intellectuel a expliqué les raisons qui ont motivé la formalisation de l’Association Hêfounmêwê Hènonsoudé. Pour lui, le constat est amer. Le Plateau d’Abomey brille par une absence d’unité entre ses filles et fils, avec des intrigues qui ne permettent pas de s’asseoir et de parler véritablement des questions de développement. Selon lui, dans un contexte national où la nécessité d’entraide s’impose, cette association qui naît avec des dents et sous la bénédiction de Dada Keffa, roi de Danhomey, après avoir subi de longs rites sacrificiels, fait le tour de tous les cantons, de toutes les divinités, démarche recommandée par la consultation du Fâ, vient à point nommé. Et pour échapper aux clivages qui ont plombé des initiatives du genre dans le Plateau d’Abomey, l’Association Hêfounmêwê Hènonsoudé s’engage à ne pas parler politique, à ne pas s’intéresser aux questions de religions et de la royauté. Les instances de l’Association déclinées par le Président du Comité intellectuel, Armand Zinzindohoué se présentent comme suit : une Assemblée générale, un Haut Conseil de Suivi, un Bureau Exécutif, un Commissariat aux Comptes.
Les représentants des six communes présents à cette cérémonie se sont succédé au pupitre pour féliciter l’initiative, exprimer leurs attentes et leurs détermination à accompagner cette association pour l’atteinte de ses objectifs. Le clou de cette cérémonie est l’intervention de Léontine Mitchaï. Amazone des temps modernes, elle a été l’attraction de cette cérémonie. La femme intellectuelle au charisme forte a joué un rôle prépondérant dans l’organisation des assises. Sa détermination et son bravoure ont permis de contourner les obstacles qui ont jalonné le long cheminement vers la création de cette association. Elle a invité les filles et fils du plateau d’Abomey à l’union, et à l’entraide. Le riche patrimoine culturel du plateau d’Abomey a été révélé à travers chants et danses.
Prince Douna préside les destinées de l’association
Après la cérémonie d’ouverture, les travaux se sont poursuivis en commission pour l’amendement et l’adoption des textes. Après les travaux en commission les participants ont confié les destinées de l’association à Prince Douna. Il dirige désormais un bureau de 21 membres qui aura la lourde mission de redorer le blason des communes du plateau d’Abomey.
Dans son adresse en tant que président de l’Association Hêfounmêwê Hènonsoudé, Prince Douna a remercié ceux qui l’ont porté à la tête de l’association. Il a promis travaillé d’arrache-pied afin que les fils et filles du plateau d’Abomey s’unissent davantage.