Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

Judicaël Ayadokoun : “Personne ne peut dire s’il sera candidat sur une liste ou pas”

Invité pour faire le bilan du championnat national scolaire, Smith Judicaël Ayadokoun a fait une incursion dans la nouvelle demeure, la politique. De la reconversion au positionnement en vue des législatives du 08 Janvier 2023, la vie politique de Judicaël Ayadokoun est passée en revue lors de son passage sur le Café Médias Plus du vendredi 02 Septembre 2022.

Depuis quelques années, Smith Judicaël Ayadokoun a laissé les micros et le monde médiatique pour embrasser le domaine politique. Une carrière qui réussie aussi bien à l’ancien journaliste que son ancienne maison, le média. Nommé, directeur général adjoint de l’Office Béninois des Sports Scolaires et Universitaires, un poste administratif fruit de son engagement politique, Judicaël Ayadokoun tout en se réclamant toujours de la corporation journalistique se dit appeler par un devoir civique. “C’est vrai qu’on dit que quand on est journaliste une fois on l’est journaliste pour toujours donc je réclame et je revendique mon statut de journaliste. Mais vous reconnaissez avec moi que depuis 2016 donc six ans j’occupe un poste administratif mais politique en qualité de directeur général adjoint de l’Office Béninois des Sports Scolaires et Universitaires ainsi je me dois d’accompagner les visions du chef de l’État et de mon ministère dont je gère un pan important, delà je suis déjà politique. Ma nomination est politique et je suis un membre fondateur de l’ancien parti politique l’Union Progressiste devenu aujourd’hui Union Progressiste le Renouveau. L’un dans l’autre je suis un acteur politique majeur de ma circonscription électorale, la sixième j’estime. Je ne fuis pas la corporation, la preuve je suis encore avec vous mais je pense que nous pouvons également aller de l’autre côté de la politique.” a laissé entendre Judicaël Ayadokoun sur la question de savoir s’il a fuit la presse.

Loin d’un divorce, l’ancien journaliste Judicaël Ayadokoun trouve que sa nouvelle destination sera d’une très grande utilité pour son ancienne confrérie, la presse. “De ma position d’ancien journaliste dans la politique dès que j’occupe une position stratégique je serai amène de défendre davantage notre maison connaissant bien évidemment ce qui nous manque au niveau de la presse donc je pourrai d’une manière ou d’une autre apporter ma pierre à l’édification pour aider cette corporation et à aider les jeunes à vivre de leur métier et puis faire respecter cette corporation qui constitue jusqu’à preuve de contraire le quatrième pourvoir. En somme, je n’ai pas fuis la presse, j’ai quitté un peu la presse depuis six années donc je déjà politique depuis quelques années.” dixit le jeune leader politique de l’Union Progressiste le Renouveau de la sixième circonscription électorale, Smith Judicaël Ayadokoun.

L’heure n’est pas au positionnement mais plutôt au travail de ratissage du terrain, du moins c’est ce qui ait droit de cité dans la formation dirigée par le président Joseph Fifamè Djogbénou selon son poulain Judicaël Ayadokoun. “Personne a date dans le Bénin actuel de Patrice Talon ne peut être en mesure de dire s’il sera candidat à un poste ou à un autre. Personne ne peut encore le dire. Personne ne peut dire s’il sera candidat sur une liste ou pas, d’abord ce débat n’a pas cours au sein de notre formation politique, Union Progressiste le Renouveau. Ce que nous faisons maintenant c’est d’occuper le terrain. Ce que nous faisons c’est que chacun occupe le terrain comme il le peut, nous faisons en sorte que les populations adhèrent aux projets et aux objectifs du parti et non à des questions de positionnement. Dès que les populations adhèrent aux objectifs, tout militant, tout sympathisant qui repond aux critères qui sont les nôtres pourrait être positionné.

À la question de savoir s’il répond aux critères édités par l’Union Progressiste le Renouveau pour postuler à une place sur la liste UPR des législatives du 08 Janvier 2023, Smith Judicaël Ayadokoun dit :

C’est bien possible comme pour beaucoup d’autres. Comme j’ai déjà a eu à le dire sur d’autres plateaux , je n’ai pas d’aversion pour le métier, pour le poste ou pour la fonction, tout le monde peut faire, tout militant peut le faire mais pour le moment ce qui prime, c’est d’aller sur le terrain, d’aller convaincre les populations à adhérer aux projets et aux objectifs du parti. Moi en ma position d’ancien journaliste, que je puisse convaincre toute la corporation de la presse pour qu’elle vire du côté de l’Union Progressiste le Renouveau afin que tous mes amis journalistes portent leurs suffrages à la liste Union Progressiste le Renouveau en son temps. Ma petite personne importe très peu, et je vous le dire sincèrement, ma petite personne importe très peu. Si un jour je devrais être positionné sur une liste en occurence la liste de l’Union Progressiste le Renouveau, ce serait parce-que tout simplement que j’aurai du mérite et que les gens m’auraient faire confiance, les gens se seraient dire si on met ce jeune homme sur la liste, il pourrait faire quelques choses. Ainsi ma mission et ma vision sont de faire en sorte que tout le monde qui s’identifie en moi puisse adhérer aux projets et aux objectifs de l’Union Progressiste le Renouveau définis par le président Joseph Fifamè Djogbénou et l’ensemble du bureau politique du parti. Puisque dès que vous êtes convaincu par une chose en son temps on est plus obligé de faire du forcing avant que vous n’alliez exprimer votre vote, donc c’est ce que je m’en vais faire dans les prochains jours et prochaines semaines pour que toute la presse béninoise puisse virer du côté de l’Union Progressiste le Renouveau, et d’ores et déjà je compte sur l’accompagnement de tous pour y parvenir.

Jeraud LANGANFIN GLELE