Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

AFFAIRE DE 17 MILLIONS DE FRANCS CFA DE PRET NON REMBOURSE PAR STEPHANE SESSEGNON ET SON MANAGER : «Je suis libre de mes mouvements, et je vaque pleinement à mes activités» dixit Rodolphe Hounkpatin

Suite à la parution du quotidien «LE PAYS EMERGEANT» N°1700 du Lundi 7mars 2022 annoncant la complicité du Sieur Rodolphe Hounkpatin et de l’ex capitaine des écureuils du Bénin Stéphane Sèssègnon dans une affaire de 17 millions de FCFA de prêt octroyé à cet dernier par une Aladja dénommée J.A. Le sieur Rodolphe Hounkpatin, ami personnel de Sèssègnon connu sous le pseudonyme «Steph» a animé dans la soirée du lundi un point de presse mettant en brèche les écrits de ce journal.

«Entacher mon honorabilité ainsi que la réputation du capitaine Stéphane Sessegnon qui a tant donné à l’équipe nationale du Bénin » telle est la substance du discours du sieur Rodolphe Hounkpatin, ami personnel de l’ex capitaine des Ecureuils du Bénin arborant le numéro 17. Annoncé introuvable et serait activement recherché par la police dans sa parution, Rodolphe Hounkpatin,, balaie du revers de la main ces écrits. Pour lui, c’est un canular, et une désinformation de cet organe. « Je peux vous assurer que je ne connais aucune dame qui aurait fait un prêt Steph. Si cette dernière existe, je l’invite à se présenter devant la presse » a-t-il signalé. Il a profité de l’opportunité pour faire observer à l’opinion publique qu’il est libre de ses mouvements et que la police ne serait pas à sa . « Vous constatez que je suis devant vous, je circule librement, je fais mes activités, j’ai ouvert ma boutique ce matin, et là je suis au stade de l’amitié Général Mathieu kérékou » a t-il conclu. Signalons que Rodolphe Hounkpatin, et l’ex capitaine Stéphane Sèssègnon entameront les démarches nécessaires afin que les auteurs de ces allégations soient punit.

Lire l’intégralité du discours de Rodolphe Hounkpatin, ami personnel de Stéphane Sèssègnon

“Chers amis journalistes, J’aurais bien voulu vous retrouver dans d’autres circonstances. Mais malheureusement j’ai été contraint de vous solliciter en urgence. En effet, j’ai été alerté depuis plusieurs heures par une publication mensongère sur ma personne et celle du capitaine des Ecureuils, Stéphane Sessègnon, qui est un ami personnel de vieille date. Sur les faits, il a été ventilé par le journal « Le Pays Emergent » en date de ce lundi 7 Mars 2022, que je suis mêlé à une affaire de 17 millions de francs CFA et que je suis recherché par la Police. Il s’agit plutôt d’un canular, c’est de la désinformation de la part de ce quotidien qui a visiblement décidé d’entacher mon honorabilité ainsi que la réputation du capitaine Stéphane Sessegnon qui a tant donné à l’équipe nationale du Bénin. Je peux vous assurer que je ne connais aucune dame qui aurait fait un prêt au capitaine Stéphane Sessègnon. Si cette dernière existe, je l’invite à se présenter devant la presse. Vous constatez que je suis devant vous, je circule librement, je fais mes activités, j’ai ouvert ma boutique ce matin, et là je suis au stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou. Je constate donc que le journal en question, a délibérément choisi de nous diffamer en colportant des faits qui n’ont jamais existé. Des faits montés de toutes pièces sans aucun fondement. Au demeurant, ensemble avec le capitaine Stéphane Sessègnon, nous prendrons les dispositions pour poursuivre les auteurs de ces écrits. La vérité triomphera.”