Le Journal de NOTRE EPOQUE

Journal béninois d’investigation, d’analyses et de publicité – Récépissé N° 953/MISPCL/DC/DAI/SCC du 27 mars 2007

GOLF/STAGE DE FORMATION POUR DES ENTRAÏNEURS NIVEAU 1: Une vingtaine de stagiaires à l’école de Rémy Bedu


La Fédération béninoise de golf (Fébégolf) dirigée par Gilles Gbaguidi avec le soutien du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-ben) à travers le Fonds de la solidarité olympique organise du 4 au 9 Décembre 2023, un stage de formation pour des entraîneurs de niveau 1 aux profits d’une vingtaine de stagiaires. Cette formation se déroule dans les locaux de la Fédération béninoise de golf sise à Cotonou avec pour objectif la vulgarisation de la discipline.

Permettre aux stagiaires de voir comment faire des lieux de pratiques adaptés à défaut du parcours règlementaire et se familiariser avec le lexique du golf tel est l’objectif du comité exécutif de la Fédération béninoise de golf en sollicitant auprès de l’instance international un stage de formation pour des entraîneurs de niveau 1. Animée par l’expert de la Fédération Internationale de golf, sélectionneur de l’équipe de Tunisie, formateur et commentateur des compétitions de golf Rémy Bedu, cette séance de formation est consacrée aux cours théoriques et pratiques sur des espaces variées afin de permettre aux stagiaires de savoir adapter leur environnement à la pratique du golf. Heureux de pouvoir enfin fouler le sol béninois pour cette séance de formation, Rémy Bedu a remercié le président Gilles Gbaguidi et les autres membres du comité exécutif de la Fébégolf pour avoir cru à cette formation.  « C’est ma quatrième visite au Bénin, j’y étais déjà pour enseigner le golf aux expatriés et aux béninois dans des écoles. Donc quand l’international golf m’a demandé si je pouvais faire une visite au Bénin pour voir l’état des lieux et ce qu’on pouvait faire pour le développement de cette discipline, je suis venu avec plaisir. Je n’ai fait que regarder car avec le président et les autres membres du bureau exécutif notamment le Secrétaire général et le trésorier général nous avons déjà mis en place des actions » a-t-il déclaré. « Cette formation devrait se tenir il y a un bon moment mais nous avons été freiné par la covid 19, là je suis de retour et l’objectif de ces jours de formation est de former les initiateurs dans un premier temps les faire jouer au golf pour qu’ensuite ils puissent transmettre leur expérience du golf en milieu scolaire, aux amis et aux gens qui les entourent qui veulent bien découvrir cette discipline ».
« Maintenant, nous allons leur apprendre la pratique du golf mais pas une pratique européenne, on va jouer dans les écoles, sur des terrains de foot donc dans des milieux hostiles et arides. Ils vont adapter ce jeu en jouant avec des balles en mousse qui vont moins loin mais qui sont moins dangereux pour les pratiquants avec des clubs qui sont différents des clubs métalliques afin de démontrer que le golf peut se jouer partout et par tous » a-il conclu. Profitant de cette séance de formation, le secrétaire général de la Fébégolf Alphonse kounouho a rappelé que c’est depuis 20219 que le Bénin a sollicité ce stage de formation technique pour entraîneur niveau 1, et la fédération internationale nous a envoyés un expert pour étudier nos besoins en 2019 afin que la formation puisse se tenir en 2020. Mais la covid 19 est intervenir et a tout ralenti. Nous avons relancé le processus en 2022 et c’est finalement en 2023 selon les disponibilités de l’expert que la formation se déroule. « Cette formation rentre dans le cadre de la politique de la fédération béninoise de golf de vulgariser cette discipline qui est peu connu au Bénin, désormais ces initiateurs pourront initier les élèves dans les collèges ou dans les espaces de jeu » a- t- il signifié. Représentant les stagiaires, Thierry Fatolou, enseignant d’EPS a remercié la fédération béninoise de golf pour avoir initié cette formation à leur profit. «  C’est intéressant comme formation, aujourd’hui, nous savons ce que c’est que le golf et certains paramètres de la discipline et à la fin elle nous permettra de savoir jouer et ensuite de pouvoir le transmettre aux enfants, adultes, et à d’autres passionnées de la discipline ». Pour rappel, l’avantage de cette formation est que la plupart des stagiaires sont des professeurs d’EPS qui étudient à l’Institut National d’Education Physique et Sportif (INEPS).


Flavien ATCHADE (F.A)

Le Journal de NOTRE EPOQUE